Itinéraire de voyage dans les Pouilles dans le Sud de l’Italie

L’années dernière, j’ai été explorer les Pouilles au mois d’octobre. Je vous livre enfin mon retour sur cette destination magnifique, qui permet de découvrir une facette de l’Italie assez idyllique. 

Il m’a fallu plus d’un an pour écrire sur ce voyage. Les projets ce sont multipliés, et surtout, je n’étais pas forcément prêt, juste après avoir exploré la région, à écrire sur ce voyage. Il était nécessaire que je prenne du temps, que je vive d’autres choses, avant de pouvoir vous partager mon ressenti. J’ai eu la chance de découvrir les Pouilles au mois d’octobre. Les avantages sont multiples : quasiment aucun touristes (sauf à Alberobello), des températures raisonnables et toujours pas mal de soleil. Seul véritable inconvénient : il faut nuit tôt, vers 17h30, 18h maximum.

Pour quiconque, les Pouilles rappellent des leçons de géographie plus ou moins lointaines, ou pas. Pour la situer, pour ceux qui n’ont aucun souvenir, elles constituent ce fameux talon de la botte italienne, la région la plus au Sud-Est du pays de Dante. Une terre rassemblant un peu plus de quatre millions d’habitants, délimitée par le Molise au nord, la Campanie à l’ouest, la Basilicate au sud-ouest et baignée tant par la mer Adriatique à l’Est que par la mer Ionienne au Sud.

A titre personnel, je ne connaissais pas vraiment grand chose de cette partie de l’Italie. En revanche, j’avais toujours rêvé découvrir ce pays, tranquillement, sans courir. Pour ce voyage, j’ai donc commencé par une semaine dans une maison typique, entouré de champs d’oliviers, avec le village le plus proche à 15 minutes de marche à pied. Le tout, sans voiture. J’en ai profité pour manger, écrire, trouver l’inspiration, marcher, me reposer… avant de partir à la découverte des différents points d’intérêt des Pouilles. Pour cela, j’ai alterné entre location de voiture, avec autoeurope.fr, qui permet de comparer rapidement les tarifs de location entre différentes agences pour trouver les prix les moins chers possibles, et transport en train.

Les Pouilles, une région italienne à l’identité bien affirmée

La région des Pouilles constitue un territoire pluriel où se mêlent, avec ce caractère propre à la péninsule, richesses de la nature, du passé, des traditions, des saveurs et des spiritualités. Il y en a pour tous les goûts dans cette ancienne Apulie au nom pourtant si peu valorisant. Avec 800 kilomètres de côtes, les amateurs de plages et de pratiques nautiques ne peuvent qu’y trouver leur bonheur. Grâce à une succession de cités contrastées et de sites archéologiques d’importance, les passionnés d’histoire y trouveront également le bonheur. Quant aux férus de traditions, les multiples témoignages du passé rural ne peuvent que ravir avec élégance les yeux et les papilles. J’ai pris un plaisir à découvrir les plats typiques locaux, et à essayer de cuisiner moi aussi des bons plat de pâtes fraiches.

La région des Pouilles s’offre à tous ses visiteurs, à condition de savoir comme l’appréhender et la magnifier. Et pour cela rien de tel qu’un road trip en couple ou entre amis, formule idéale pour découvrir l’âme complexe de ces espaces multiformes et hétéroclites…

Une petite proposition de road trip pour profiter pleinement du charme des Pouilles

À la fois expédition et philosophie du voyage, le roadtrip s’avère être une manière de partir à l’aventure avec une vraie liberté, sans savoir au préalable quelles surprises ponctueront la route empruntée. Ainsi, au fil d’un itinéraire de sept jours dans cette magnifique terre des Pouilles, la voiture sera l’occasion au fil des kilomètres parcourus de suivre ses désirs tout en ressentant au quotidien les bienfaits de la flexibilité. Un itinéraire qui ne sera qu’une vague feuille de route définissant à grands traits les endroits à visiter, ceci afin de laisser place au plaisir des rencontres, à l’ouverture aux gens et du même coup au monde. Les routes apuliennes ne seront pas un simple lieu de passage mais bien cette conjonction magique entre le but et le moyen, entre la destination et le séjour tout simplement. Zoom donc sur cette boucle permettant de découvrir en voiture tous les lieux d’intérêts majeurs de la région au départ de Bari, chef-lieu et ville bien connue certainement des amoureux du ballon rond… Bref, un roadtrip en Italie, et dans les pouilles plus particulièrement, cela a quelque chose d’enivrant, je vous le promet !

Jour 1 : Bari (quartier Bari Vecchia, basilique San Nicola, théâtre Petruzzelli, château Souabe, cathédrale San Sabino, palais Simi, musée diocésain, pinacothèque, promenade le long du lungomare).

Jour 2 : Polignano a Mare (centre historique), Monopoli (château Charles V, Piazza XX Settembre, cathédrale Santa Maria della Madia, musée archéologique), Ostuni (cathédrale, Palais épiscopal, musée diocésain, église Saint-Marie).

Jour 3 : Alberobello (promenade à travers la découverte des fameux trullis, Trullo Sovrano, musée du Territoire, église San Antonio), grottes de Castellana, village typique de Locorotondo et de Cisternino.

Jour 4 : Parc naturel des dunes côtières de Torre Canne et Torre San Leonardo. (possibilités de se promener à cheval, en vélo ou à pied), Lecce (Duomo, basilique Santa Croce, MUST, musée Faggiano, château Charles V).

Jour 5 : Repos et baignades aux plages de Torre dell Orso et de Torre Sant Andrea.

Jour 6 : Tarente (château, musée archéologique national), pérégrination dans les villages jalonnant le canyon des Pouilles (Massafra, Castellaneta, Laterza et Ginosa afin d’avoir divers beaux points de vue), Matera (piazza del Duoma et la cathédrale, église San Pietro Caveoso, chiesa della Madonna de idris, palais Lafranchi, château Tramontano, Convincinio di San Antonio).

Jour 7 : Gargano et son parc national (Vieste et ses possibilités d’excursions en bateau, Peschici, Vico del Gargano, lac de Varano, Monte Sant Angelo) puis retour à Bari pour la fin de ce road-trip à travers les Pouilles.

Avoirs recours au train ou au bus dans les Pouilles, une alternative possible à la voiture ?

Même si l’usage de la voiture demeure le moyen de transport le plus facile pour se déplacer dans les Pouilles, il ne faut pas ignorer les autres possibilités plus écologiques comme le train ou le bus, mais il faudra s’armer de patience et avoir beaucoup plus de temps pour voir autant. Le bus est une façon sûre de pouvoir accéder aux petites villes de la région, même si la réservation est vivement conseillée en haute saison. Pour ce qui est du train en revanche, il convient de bien garder à l’esprit que, dans le Salento en particulier, le réseau ferroviaire est encore relativement archaïque et que la circulation est très lente, même si plusieurs compagnies comme par exemple Trenitalia se sont développées.

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.