PADI Open Water en Thailande : mon avis !

padi-open-water

Découvrir les fonds marins, cela fait rêver beaucoup de monde. En Egypte, en Australie, au Mexique, à Malte mais aussi en France, de nombreux touristes ont profité de leurs vacances en bord de mer pour découvrir les fonds marins dans le cadre d’un baptême. Ça a été mon cas il y a quelques années, d’abord sur la côte d’Azur puis en Thaïlande, lors d’un séjour à Ko Phi Phi. J’ai tout de suite adoré l’expérience, le plaisir de découvrir un monde unique et coloré, tellement différent que l’on semble être sur une autre planète. Je m’étais alors promis de passer mon brevet de plongée sous-marine Open Water PADI. Ce cours forme à la plongée en autonomie (et donc à moindre coût) et plus profond qu’un simple baptême. Je me suis finalement lancé début 2015, lors d’un séjour à Ko Lanta, en Thaïlande.

koh-lanta

Dans cet article, je vous présente dans un premier temps le contenu et le déroulement du cours. Dans un second temps, je vous détaille mon expérience personnelle et mon avis sur ce cours de plongée PADI, premier d’une longue série qui peut mener au métier d’instructeur !

Déroulement de la formation Open Water PADI

Les pré-requis

Ce qu’il y a de bien avec la formation Open Water PADI, c’est qu’il n’y a quasiment pas de pré-requis, si ce n’est avoir au moins 10 ans (13 ans pour le programme e-learning pour respecter une loi internationale de protection sur Internet).

Toutefois, il y a quand même certaines conditions en terme de santé et dans certains pays où avec certains organismes. Voici une liste de contre-indications :

  • Insuffisance respiratoire, asthme
  • Certaines pathologies oculaires (rétine, papille…).
  • Certaines maladies cardiaques (Insuffisance cardiaque, cardiopathie congénitale…).
  • Certaines maladies neurologiques comme l’épilepsie par exemple.
  • Certaines maladies dermatologiques.
  • Certaines maladies psychiatriques.
  • Diabète mal équilibré…

de même, il est vivement recommandé de ne pas prendre l’avion très peu de temps après avoir plongé. Les délais dépendent de la quantité de gaz dans votre organisme, qui peut être évalué en fonction de la durée de votre plongée ainsi que de la profondeur à laquelle vous avez été.

En moyenne, il est recommandé d’attendre :

  • Au moins 12 heures de délai avant de prendre l’avion si vous avez effectué une plongée simple sans décompression
  • 18 heures minimum en cas de plongées multiples sans décompression dans la semaine
  • 24 heures de délai si vous avez effectué de nombreuses plongées avec palier

Même s’il n’y a pas réellement de contre indication à la plongée juste après un vol, n’oubliez pas qu’un vol long peut être très fatiguant. Une bonne nuit de sommeil et un peu d’activité sont donc une très bonne idée.

De manière plus générale, je recommande d’avoir fait au moins une fois de la plongée, afin de voir si vous aimez ça, voir comment vous réagissez, avant de vous lancer dans un cours de plusieurs jours nécessitant plusieurs plongées.

plongee-padi

Le contenu

La formation Open Water PADI se décompose en plusieurs éléments, durant lesquels vous apprendrez à utiliser l’équipement de base pour la plongée avec bouteille où encore les moyens de communiquer avec les autres plongeurs une fois sous l’eau. Et pour que cela soit la plus fun possible, cette formation se fait majoritairement « sur le terrain », dans le cadre de 5 séances théoriques  en milieu protégé (généralement en piscine) suivies par 4 plongées en milieu naturel, en mer, pour apprendre tout en explorant les fonds marins (j’ai eu le plaisir de voir des requins lors de ma quatrième plongée). Pour valider le diplôme, vous passerez également un examen revenant sur les notions découvertes durant les jours de formation.

Ce que cela permet de faire

3 jours de formation, mais pour faire quoi après ? Ce premier niveau de plongée vous permettra de plonger jusqu’à 18 mètres de profondeur maximum en autonomie avec un binôme ou accompagné d’un instructeur de plongée. L’avantage de la formation PADI est qu’elle est reconnue partout dans le monde, même si en France, comme dans plein d’autres domaines, il y a une formation spécifique et obligatoire pour exercer, ce qui amène certains professionnels à dénigrer PADI, pourtant adoptée partout ailleurs pour la plongée loisir. Si, après votre formation PADI Open Water, vous souhaitez poursuivre l’expérience, l’étape suivante est l’Advanced Open Water, formation au cours de laquelle vous serez amenés à découvrir certaines spécialités, comme la plongée en épave, l’orientation où la photographie sous-marine.

Open Water PADI à Ko Lanta, mon expérience

cours de plongée

Si vous voulez un aperçu, vous pouvez consulter mes photos de plongée en Thaïlande. Je n’avais pas encore de filtre rouge et mon moniteur voulait avant tout que je me concentre sur les exercices, donc je n’ai pas pu porter la caméra à chaque plongée, mais j’ai quand même pu m’amuser. J’ai d’ailleurs constaté que lorsque j’avais la caméra, pour des questions de stabilité, j’avais tendance à consommer plus d’oxygène, et donc à vider ma bouteille plus vite que sans ma caméra.

Les cours de plongée PADI sont considérés comme les meilleurs au monde et je n’ai pas été déçu ! J’avais déjà fait 3 plongées et j’avais vraiment envie de pousser l’expérience un peu plus loin. Outre le fait d’avoir appris de nombreuses choses pour enrichir ma pratique, j’ai surtout apprécié le fait d’enchainer les plongées à la suite. D’une certaine manière, je repartais à chaque fois à zéro entre chacune de mes trois premières plongées, espacées de plusieurs mois où années. Avec les plongées qui s’enchaînent, on est plus à l’aise et on garde certains automatismes, qui serviront forcément lors de des plongées suivantes.

Pour ce qui est du choix de Ko Lanta, ce n’est, en théorie, pas le plus judicieux. J’avais prévu de faire ma formation à Ko Tao mais la météo n’était pas géniale à ce moment là dans cette zone et j’ai préféré sur la côte Ouest. J’avais déjà été à Ko Phi Phi et je n’avais pas envie d’y retourner car je cherchais un cadre plus relax. Les clubs de plongée de Ko Lanta permettent de plonger au mêmes site que depuis Ko Phi Phi, si ce n’est que le trajet en bateau est un pue plus long et que le coût est (très légèrement) plus élevé. Je n’ai pas du tout regretté mon choix car Ko Lanta est une île vraiment très agréable.

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.