Jjimjilbang, une histoire de spas en Corée du Sud

2014-06-13 16.34.34

Cela fait un petit moment que je n’avais pas parlé de la Corée du Sud sur le blog, et comme depuis quelques semaines, je ressens pas mal de nostalgie de mon séjour au pays du matin calme, je me suis enfin décidé à rédiger un article sur l’une de mes activités préférées de la péninsule… les Jjimjilbang !

Qu’est-ce qu’un Jjimjilbang ?

Les Jjimjilbang sont des bains publics, regroupant des spas, douches et saunas, dans un format assez similaire aux Onsen du Japon, mais avec leurs propres spécificités. L’atout numéro 1 est notammentl e fait qu’il soient ouverts 24 heures sur 24, et proposent des salles pour dormir, le tout pour généralement moins de 10 000 won. C’est un lieu très fréquenté des coréens, qui viennent seuls, entre amis ou en famille, mais aussi des voyageurs à petit budget, pour y passer la nuit, ou encore des clubbers, à la recherche d’un endroit ou dormir à la fermeture des boites de nuit.

Certains Jjimjilbang ne s’arrêtent pas aux services proposés plus haut mais proposent une ribambelle d’activités annexes. Beaucoup disposent de salles équipées d’ordinateurs, de téléviseurs, d’un coiffeur, de salles de massage, mais aussi de restaurants, salles de fitness et même salle d’arcade pour le célèbre Dragon Hill Spa de Séoul.

Dans la majorité des cas, les Jjimjilbang sont divisés en trois espaces. Les hommes et les femmes ont chacun leur espace, souvent à un étage différent, avec vestiaire, bains chauds et saunas. Les vêtements sont interdits dans ces zones, pour des questions d’hygiène. La plupart des de ces spas coréens sont d’ailleurs maintenus dans un état de propreté exemplaire ! La troisième partie est une zone unisexe, ou le port de vêtements est cette fois-ci obligatoire. C’est dans cet espace que les gens pourront dormir et parfois manger ou profiter d’activités annexes. Certains Jjimjilbang proposent aussi des saunas dans les parties communes.

Aujourd’hui, les Jjimjilbang ont une place particulière dans mon cœur et je vous explique ci-dessous pourquoi.

Mon expérience des Jjimjilbang

En pratiquement 6 mois en Corée du Sud, j’ai eu l’opportunité d’aller dans plusieurs Jjimjilbang. Comme beaucoup de touristes étrangers, j’ai commencé avec le Dragon Hill Spa à Séoul. Il est très grand et propose une multitude de services annexes. Mais il manque aussi terriblement de charme et d’authenticité.

A plusieurs reprises au cours de mon voyage, j’ai également dormi dans les Jjimjilbang. A Jecheon, ville qui n’a pas l’habitude d’accueillir des étrangers, je me suis fait deux amis coréens, surpris de voir un occidental « dans leur repère ». A Busan, j’ai dormi dix nuits de suite dans la zone mixte du spa, lorsque je participais au festival de cinéma. Je comptais y rester 2 ou 3 nuits, car les auberges à proximité étaient toutes complètes pour le weekend. Mais finalement, comme j’ai bien dormi et que je trouvais l’expérience insolite, j’ai prolongé l’aventure pour l’ensemble du festival.

Un soir, j’ai réalisé que j’étais dans une situation encore plus insolite que je ne pouvais l’imaginer. Je rentre d’une séance de cinéma du festival aux alentours de minuit, et, pour cause de décalage horaire, un match de Premier league (championnat de foot anglais) est projeté sur le téléviseur à proximité du vestiaire masculin, dans une zone de nudité donc. Je m’assois sur un banc, comme d’autres personnes, pour regarde le match. Et là je réalise que je suis en train de regarder un match de football, activité un peu « macho », nu, entouré d’autres mecs nus… Une situation assez improbable pour un supporter de foot.

 Au final, quelques heures, ou mieux, une nuit dans un Jjimjilbang est un passage un peu obligé pour un voyageur en Corée du Sud à la recherche d’expériences authentiques, relaxantes, pas chères et sources de situations insolites ! Ci-dessous, vous pouvez découvrir quelques photos du Dragon Hill Spa.

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

2 CommentsLaisser un commentaire

  • Bonjour Christopher ! Je viens de tomber sur ton blog et particulièrement cet article ^^ En fait je pars bientôt pour la Corée et j’envisage aussi d’essayer les fameux jimjilbang ! Passant par Busan à la période du BIFF, je ne peux que te demander à quel jimjilbang t’as « élu domicile » ?
    Ce qui m’intrigue, c’est après les vestiaires on passe à la zone unisexe mais je suppose qu’on doit repasser par là pour aller à l’étage commun donc comment les gérants peuvent être certains que chacun est allé se laver avant (pour une hygiène garantie) ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.