Peak District : voyage au coeur de la campagne anglaise

chemin peak district

Le Peak District est l’un des plus grands et plus connus des parcs nationaux en Angleterre. C’est aussi le plus visité. J’y ai passé quelques jours entre mes deux séjours dans les villes de Manchester et Liverpool et je peux vous le dire tout de suite, j’ai eu un coup de coeur immédiat pour ses paysages vallonnés. Dans cet article, je vous raconte ma découverte du village typique de Castleton et je vous parle aussi des deux randonnées qui m’ont amené à marcher 94km en seulement trois jours !

Une nuit à Castleton

Je suis arrivé à Castleton en plein après-midi. J’ai très vite été charmé par ce village qui m’a tout de suite rappelé la campagne anglaise telle qu’on peut l’apercevoir dans les films, notamment la comédie romantique The Holiday.  Durant ce voyage au Royaume-Uni, j’ai prévu de souvent camper en autonomie, mais comme la météo était d’humeur variable ce jour là, j’ai hésité à me lancer. J’ai donc pris mon courage à deux mains et tenté une autre sorte d’aventure. J’ai abordé un couple d’Anglais dans un pub, Jane et Steve. Pas des retraités, mais déjà grands parents. Nous avons parlé pendant un moment de randonnées en Angleterre et en Ecosse. Et finalement, poussé par une petite voix (en vrai quelqu’un qui m’a encouragé par messagerie instantanée), je me suis lancé et je leur ai demandé s’ils pouvaient m’héberger pour la nuit, sur leur canapé. Ils ont dit oui et m’ont carrément proposé la chambre d’amis. J’ai déjà fait du Couchsurfing, j’ai souvent entendu des histoires de voyageurs qui avaient réussi à se faire inviter chez quelqu’un en demandant simplement comme ça, mais c’est la première fois que j’osais le faire moi-même, et cela a marché !

Nous avons poursuivi notre conversation chez eux, autour d’un mug de thé bien sûr, et d’un ragout végétarien. Comme lors de mes différentes experiences de Couchsurfing, nous avons eu des conversations à propos de plein de choses : carrière, choix de vie, ouverture d’esprit, politique… Nous avons également vu en direct la consécration de l’équipe de Leicester, gagnant le championnat de Football anglais malgré son statut de petite équipe. C’était un moment très émouvant pour Jane car son fils est supporter depuis toujours, elle a perdu son autre fils, et donc même si elle n’est pas fan de foot, elle a pleuré de joie au coup de sifflet final, car elle savait que c’était un grand moment pour son fils  et donc, d’une certaine manière, pour elle aussi. Pour le coup, elle n’a d’ailleurs pas hésité à remplacer son thé par une bière pour fêter l’évènement.

Le lendemain matin, j’ai exploré les environs de Castleton et j’ai notamment fait une randonnée très agréable d’une dizaine de kilomètres. Lose Hill, à proximité du village, offre des points de vue incroyables sur la vallée et est accessible depuis le parking du “Visitor Center”.

Limestone way : 73km en trois jours

Après ma randonnée du matin, j’ai repris des forces au pub et à 16h30, je me suis lancé à l’assaut de la Limestone Way, un chemin de randonnée de 46 miles (73km), qui part de Castleton vers le sud et travers, bien sûr, quelques uns des plus beaux paysages du Peak District.

D’entrée de jeu j’en ai pris plein la vue avec une sorte de “gorge” qui serait un décor parfait pour un guet-apens dans un film comme Braveheart ou une série comme Game Of Thrones. Après cela, j’ai traversé plusieurs champs séparés uniquement par des murs de pierre. Pendant quelques heures, je n’ai vu que du vert à perte de vue et c’était vraiment magnifique. Les moutons sont généralement peureux, mais pendant quelques minutes, j’ai été suivi par un troupeau, une trentaine de moutons qui devaient me prendre pour un berger.

Après avoir pensé un instant m’être égaré je me suis retrouvé dans “Hay Dale”, un lieu absolument splendide. J’ai finalement installé ma tente pour camper juste après Milner Dale après avoir passé la rivière, en hauteur dans un champ tranquille. A 21h30, malgré le ciel dégagé, les températures du printemps (randonnée effectuée au mois de mai) peuvent être fraiches, surtout en soirée. A 21h30, il faisait 6°, et il est donc important d’avoir des vêtements et un sac de couchage bien chauds si vous souhaitez camper à cette période de l’année.

J’avais parcouru 11km autour de Castleton et j’en ai donc ajouté 16 pour ces premières heures de marche le long de la Limestone Way.

Les deux jours suivants ont été plus intenses, avec respectivement 37 et 30 kilomètres, mais j’ai vécu de supers moments. Les paysages somptueux ont continué à s’enchainer les uns après les autres et j’ai fait de belles rencontres, notamment dans le village de Flagg, lorsque j’ai demandé de l’eau dans une ferme et que deux dames très charmantes m’ont accueilli avec limonade et biscuits.

Même si dans l’ensemble la Limestone Way est assez bien balisée, je vous recommande quand même d’avoir une carte car je me suis retrouvé à faire quelques petits détours par accident. Si Madlock, l’ancien point d’arrivée du chemin officiel a l’air d’être une très belle ville, très intéressante, Rocester, le nouveau point d’arrivée officiel, n’est pas vraiment un lieu dans lequel je vous recommande de rester très longtemps. Comme j’avais laissé quelques affaires pour que mon sac ne soit pas trop lourd, je suis rentré en stop à Castleton et ça a été plutôt facile. Les gens ne sont pas du tout habitués à voir des autostoppeurs à priori, mais cela ne les a pas du tout empêchés de s’arrêter.

Au final, j’ai marché 93km en 3 jours, un record à ce moment là, et je suis tombé amoureux du Derbyshire, une région que je reviendrais forcément explorer un jour.

 

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

1 commentaireLaisser un commentaire

  • Wow c’est génial! J’ai tellement peu visité l’Angleterre à mon grand regret, je ne sais pas pourquoi je repousse d’ailleurs… peut être parce que je mets la priorité sur les destinations “lointaines” lol 🙂 mais merci pour cette découverte!

Répondre à Stephanie Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.