Visite de Berlin à vélo, course à pied et Escape Game

parc aéroport de berlin

Après un premier weekend durant lequel j’ai découvert deux parcs très sympas de Berlin, j’ai poursuivi mon exploration de la ville, aussi bien en marchant, en courant et à vélo !

Lundi

Pour le début de la semaine, j’ai encore changé de logement et me suis installé dans une auberge de jeunesse dans le quartier de Moabit.

Pour ce séjour à Berlin, The Green Geekette, également blogueuse voyage, m’a proposé de participer à plusieurs activités dans la semaine. Ainsi, le lundi soir, j’ai pris part à un tour culinaire de la ville à vélo. Le concept : 6km, 3 restaurants et 5h d’excursion nous permettant de découvrir quelques lieux emblématiques de la ville. J’aurais préféré un tour avec plus de kilomètres et des arrêts plus courts dans les restaurants mais les échantillons étaient plutôt bons et j’ai quand même passé une très bonne soirée. Et comme je ne m’étais pas assez dépensé à mes yeux, j’ai terminé la soirée en rentrant à pied jusqu’à chez moi.

Mardi

Je n’avais pas fait assez de sport la veille ? Je me suis bien rattrapé le lendemain matin avec une visite guidée sous forme de course à pied d’1h (pour un peu plus de 10 km) dans le quartier de la porte de Brandenburg et du parc zoologique. Jusqu’à maintenant j’avais surtout exploré l’est de la ville, c’est donc agréable de découvrir cette partie de la ville, surtout de cette manière !

Le reste de la journée est beaucoup moins intéressant pour vous car dédié… à la rédaction d’articles justement 🙂

Mercredi

Le mercredi, j’ai testé une activité que j’avais envie d’expérimenter depuis un petit moment : un Escape Game ! 

Après quelques difficultés à trouver le lieu, je me retrouve finalement devant l’entrée juste à l’heure réservée. Je sonne et alors que je m’attendais à être accueilli par quelqu’un je me retrouve directement dans l’appartement  « HIPSTER » qui fait office de terrain de jeu : la partie a déjà commencé !

Le concept : un appartement hipster où l’on aurait fait une soirée et dans laquelle on serait enfermés sans souvenirs ni savoir qui est le propriétaire. Un point de départ amusant qui rappelle le pitch dess films de la trilogie Very Bad Trip.

La résolution de puzzles avance  plus ou moins rapidement et me permet progressivement d’ouvrir des cadenas pour découvrir de nouveaux objets ou pièces de l’appartement. Certains puzzles sont assez coriaces et me font perdre pas mal de temps. Je n’ai d’ailleurs pas réussi à aller jusqu’au bout en 1h, il restait encore 1 ou 2 étapes.

C’est une bonne expérience de jeu même si je suis un peu déçu de ne pas avoir eu les réponses aux questions posées en début de jeu (pourquoi on est là ? qui est le propriétaire de l’appartement ?) par la personne qui a débarqué à la fin du jeu.

Après cette expérience, je change de logement une dernière fois au cours de ce séjour pour m’installer dans une « nomadhouse », un appartement partagé avec 8 autres personnes, tous nomades digitaux, dont la plupart allaient participer à DNX, une conférence sur ce mode de vie se déroulant du jeudi au samedi.

 Jeudi

Pas de grandes découvertes au programme de cette journée. Le matin, avant de me mettre à travailler, je vais courir dans le parc Großer Tiergarten. Le soir, je rejoins les autres locataires de l’appartement pour participer à une rencontre à l’ancien aéroport de Tempelhof, qui fait aujourd’hui office de parc où les gens viennent faire du vélo, du skate, ou simplement apprécier un bon BBQ.

Vendredi

Le matin, rien de bien intéressant à vous raconter puisque j’ai passé quelques heures à bloguer. En revanche, j’ai fait pas mal de choses le reste de la journée. Je suis notamment passé par le célèbre Check Point Charlie, mais contrairement au mur de Berlin, je n’ai strictement rien ressenti. J’ai trouvé le lieu bien trop touristique.

Check point charlie à Berlin
Après ce détour plutôt décevant, je retrouve un groupe de locaux afin de m’initier aux danses traditionnelles de type « Mazurka Clandestina » : on se retrouve dans un lieu (ici les jardins devant un musée) pour danser plusieurs danses.

Parmi les personnes rencontrées sur place, je discute beaucoup avec Ferdi, un italien qui me donne de bons conseils de danse pendant la session et de visites pour le lendemain.

Samedi

Les jours se suivent et se ressemblent (en même temps c’était le but de mon séjour dans cette Nomadouse) puisque la matinée est encore dédiée à l’écriture d’articles pour le blog.

En début d’après midi je prend la direction du spreepark, un parc d’attractions abandonné dans l’est de Berlin. Je m’étais déjà initié à l’Urbex en Corée du sud avec la visite d’un hôpital psychiatrique abandonné, et j’avais très envie de renouveler ce genre d’expérience. Comme en Corée, officiellement, il est interdit de rentrer dans le parc, sauf dans le cadre de visites organisées. Mais honnêtement, je ne me voyais pas explorer ce genre de lieux avec un guide. En faisant le tour du parc, j’ai trouvé un trou sous la clôture (voir les photos ci-dessous), qui m’a permis de pénétrer dans l’enceinte. A partir de là, c’était un mélange d’exploration, d’excitation et de peur. J’ai du passer une vingtaine de minutes dans le parc. Je n’ai croisé personne, mais comme j’avais aperçu quelqu’un à l’intérieur au niveau de l’entrée un peu plus tôt, j’ai essayé de me faire le plus discret possible malgré mon t-shirt rouge vif pas du tout adapté au camouflage ! Je n’ai pas été aussi impressionné que lors de ma visite l’hôpital abandonné mais j’ai passé un très moment… surtout qu’il y avait des dinosaures, et les dinosaures, bah c’est cool !

Apres cette exploration interdite du Spreepark, j’ai retrouvé Ferdi pour un verre dans un petit quartier plein de charme, avant de faire le chemin du retour (~ 11 km) en courant.

Berlin Est
Dimanche

Après plus d’une semaine à Berlin, il était temps de reprendre la route et le stop. Au programme : seulement 250km de stop à faire pour atteindre Rostock, lieu de point de départ du ferry pour la Suède, à 23h. Une journée semblait largement suffisante pour ce trajet, mais le plus dur, en stop, c’est bien souvent de quitter les grandes villes pour atteindre l’autoroute. Il faut trouver le bon spot pour cela et ce n’est pas toujours facile (je vous recommande le site Hitchwiki). J’ai connu ma première journée d’échec en stop. Apres 3h d’attente, j’étais toujours à Berlin et j’ai préféré joué la sécurité en réservant un covoiturage pour ne pas rater le ferry.

C’est sur ce petit échec que s’est terminé mon séjour à Berlin, mais pas la fin du voyage d’été puisque d’autres aventures m’attendaient en Suède. Mais ça, c’est une autre histoire !

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

2 CommentsLaisser un commentaire

  • Hello, je suis d’accord avec toi Check point Charly a perdu de son naturel et la mise en scène n’est vraiment pas top… Le musée qui est juste à coté est beaucoup plus émouvant car il retrace notamment les tentatives de fuites pendant l’occupation…

  • Voyager, c’est la santé pour l’esprit, faire du sport, c’est la santé pour le corps. Faire les deux en même temps, c’est le top!

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.