Mon voyage en Thaïlande au jour le jour – Partie 1

street-food

Il y a quatre ans ,j’avais découvert la Thaïlande, et après avoir eu un avis plutôt mitigé sur les îles du sud, j’étais littéralement tombé sous le charme de Chiang Mai et sa vieille ville. Durant les 5 jours passés dans la vieille ville, je n’avais eu que très rarement la sensation d’être dans une grande ville. J’avais également fait trois entrainements de Muay-Thai qui m’avaient fait des courbatures de partout mais aussi beaucoup de plaisir.

Je m’étais alors promis de retourner à Chiang Mai pour un mois, principalement dans le but de m’entraîner intensivement à la boxe thai. Après un premier voyage avorté en novembre 2013, je me suis enfin lancé, et j’ai décidé vous raconter cette aventure jour par jour. Pour ceux qui ont l’habitude de partir avec une agence de voyage, c’est tout à fait possible de trouver un voyage en Thaïlande.

Un weekend intense à Bangkok

Samedi 31 janvier
Parti le vendredi vers 11h de Paris, j’ai passé une très longue nuit dans l’avion, pour arriver à Bangkok plus ou moins à la même heure le lendemain.Durant mon parcours dans les transports en commun, j’ai trouvé très marrant de voir de nombreuses pubs pour le tourisme en Corée du Sud, ou j’ai passé près de 6 mois l’année dernière.

Une fois à l’auberge, je me suis reposé en attendant Mu, une amie depuis le collège qui revenait de Birmanie et avec qui j’ai prévu de passer ces premiers jours en Thaïlande. A son arrivée, nous sommes allés à pied jusqu’à la gare pour acheter nos billets pour le lendemain, et enfin, la soirée a pu commencer. Nous avons descendu quelques verres en parlant voyage, Charlie (elle avait suivi les évènements depuis la Birmanie), voyage, amitié ou encore relations…

Finalement, nous avons pris la direction de Khao San, la rue des globe-trotteurs de Bangkok, ou il est possible de faire la fête jusqu’au petit matin. La, bien conditionnés par le début de soirée, nous nous sommes lancés et avons gouté aux scorpions qui étaient proposés dans les stands de rue, avant de continuer à faire la fête jusque très tard…

manger-scorpion

Dimanche 1er février
Après cette première nuit très mouvementée, j’ai pris un peu de repos la matin, jusqu’au « Check out » de 12h. L’après-midi, je n’ai pas fait grand chose, non, si ce n’est un petit tour dans le quartier légèrement au nord de Khao San. A 19h35, nous sommes montés dans notre train de nuit pour Chiang Mai. Si le trajet est plus long qu’en bus (départ à 19h35 donc, arrivée à 10h), le voyage est nettement plus confortable, avec de vraies couchettes pour dormir. Il est aussi beaucoup plus sur qu’en bus.

Retrouvailles avec Chiang Mai

Lundi 2 février
Ca y est, à 10h du mat’, j’étais enfin de retour à Chiang Mai. Nous avons vite trouvé un Tuk Tuk, mais son conducteur ne savait pas ou été notre auberge ou lire la carte sur le GPS. J’ai donc du le guider jusqu’à notre destination. Nous avions fait une réservation pour 2 jours, pour avoir un pied à terre à notre arrivée mais aussi avoir la possibilité de trouver autre chose. Arlhan, la propriétaire de Baan Arlhan est vraiment très accueillante et l’ambiance est très familiale. Mais le manque de monde à notre arrivée et l’atmosphère un peu trop tranquille nous ont conduit à chercher une autre auberge pour les jours suivants. En chemin, nous nous sommes arrêtés pour manger et j’ai enfin eu le plaisir de remanger du Pad Thai, le plat traditionnel thaïlandais par excellence, à base de nouilles.

pad-thai

A 15h30, nous sommes partis pour le premier entrainement de Muay Thai, dans le camp de Team Quest, un peu excentré, 30 minutes à pied au sud de la vieille ville, ou 10 minutes en Tuk Tuk. Par rapport au camp ou j’avais été il y a quatre ans , j’ai trouvé celui-ci beaucoup plus orienté vers les pratiquants réguliers. Les participants sont quasiment tous occidentaux mais il y a peu de débutants, et quasiment personne qui ne vient que pour une session ou deux, pour découvrir ce sport de combat.

entrainement-muy-thai

Parmi les participants, il y a notamment Dez, un champion de boxe en Nouvelle-Zélande, numéro 2 dans la course aux Jeux Olympiques. Il y a égalemement plusieurs personnes s’entraînant au Muy Thai et au MMA (Mixed Martial Arts), qui regroupe plusieurs types de combats et qui est notamment interdit en France.

Malgré ces aspects assez « pro », l’ambiance est vraiment super et c’est un plaisir de s’entrainer avec eux. Le soir, nous sommes rentrés à pied et une fois à l’auberge, nous nous sommes dirigés vers un marché de nuit au sud de la vieille ville permettant de goûter à toutes sortes de plats et préparations culinaires.

Mardi 3 février
Pas grand chose à raconter pour ce jour-ci. Après un entrainement le matin, j’ai passé le reste de la journée à bosser. Le soir, il y avait un peu plus de monde à l’auberge mais tout le monde s’est couché relativement tôt.

Blogging et entrainement : une routine se met en place

Mercredi 4 février
Une grand partie de la journée a été similaire à la veille, à savoir bosser sur mes différents blogs et articles. Dans l’après midi, nous nous sommes installés à Be Beez Guesthouse, notre nouvelle auberge, avec un superbe terrasse et un dortoir de 10 personnes pour seulement 120 bath la nuit. Nous avons ensuite enchaîné avec un entrainement, avant de retourner à l’auberge le soir et faire un peu plus connaissance avec les autres voyageurs, le tout sur la terrasse.

Nous les quittons vers 22h pour retrouver des amis de l’entrainement dans le quartier du « Zoé », qui semble être un spot pour sortir boire un verre. Sur place, on découvre un le bar dansant « Zoé », excessivement cher, et plusieurs bars autour avec des ambiances différentes (Reggae, rock…) et des prix légèrement revus à la baisse.

Jeudi 5 février
Nous partons à 8h30 pour le Baan Chang Elephant Park, une réserve qui protège les éléphants tout en permettant aux touristes de passer une superbe journée avec ces animaux incroyables. Je n’en dit pas plus car un article sur le sujet va suivre, mais comme je suis gentil, je vous lâche déjà une des deux vidéos de cette journée.

Le soir, nous sommes rentrés trop tard pour l’entrainement, que nous avons remplacé par une session de massage. A deux pas de notre auberge, nous avons trouvé un lieu qui n’est pas le moins cher, mais qui offre vraiment une certaine tranquillité nécessaire à la relaxation.

Vendredi 6 février
Absolument rien de spécial dans cette journée. Je bosse le matin,  je fais l’aller-retour à pied pour l’entrainement de boxe de 16h, et le soir, je reste plutôt tranquille, en prévision du dernier entrainement de la semaine le lendemain et surtout d’une soirée plus festive !

Samedi 7 février
Je bosse jusqu’à l’entrainement de  16h. Sur place, nous proposons à quelques amis de nous rejoindre en ville dans la soirée. Nous rentrons, comme d’habitude à pied et avons l’agréable surprise de découvrir que l’une des longues que nous empruntons est remplie de gens et des étalages du marché de nuit du samedi soir. On rentre plus tard que prévu mais ça nous fait une belle petite balade.

J’en ai notamment profité pour me racheter un masque pour le sommeil, ayant perdu le mien environ une semaine plus tôt. Et devinez quoi, en rentrant à l’auberge, je retrouve mon vieux masque dans un sac plastique que ‘jouvrais pourtant les jours… Le reste de la nuit se passe sur la terrasse, dans le quartier du Zoé et en boite avec nos amis de l’entrainement.

Dimanche 8 février
Alors que je me suis levé aux alentours de 8h, voir un peu plus tôt, tous les matins de la semaine, je dors jusqu’à 11h (en même temps j’étais pas rentré bien tôt la nuit précédente). On sort manger un bout avec Mu, je me repose encore une bonne partie de l’après-midi sur la terrasse, entre sieste et lecture. On fait quand même un petit tour en début d’après-midi, pour visiter quelques temples et essayer un Fish-spa.

fish-spa

Il s’agit d’un aquarium dans lequel on va tremper nos pied, pour permettre à des petits poissons appelés Garra Fura de nous enlever les peaux mortes. On reste 15 minutes, ça chatouille un peu, mais effectivement, après, nos pieds sont plus doux. Je pense qu j’y retournerais plus longtemps et avec de quoi lire à l’occasion.

Le soir, nous faisons un tour au festival des fleurs de Chiang Mai et au marché du dimanche soir, encore plus gros que celui de la veille et surtout vraiment bondé. Au final, c’était même difficile de circuler

flower-festival

La suite à découvrir en cliquant ici !

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

8 CommentsLaisser un commentaire

  • Un refuge pour les Elephant où on monte tout de même sur eux, où ils portent encore visiblement leurs chaînes tout du moins en partie, où on leur fait faire ds tours avec les chaussures et surtout où les mahout manient toujours le Bullhook? J’ai quelques doutes sur leurs méthodes…

    • Tu sais, on monte bien sur les chevaux, et ils ne pèsent pas 4 à 5 tonnes. Dans ce parc, aucune nacelle n’est utilisée. Pour ce qui du Bullhook, effectivement ils l’ont utilisé avec parcimonie, mais à aucun moment avec la violence que j’avais pu voir par ailleurs. Pour les chaînes, c’est pendant quelques heures, le matin, pendant que nous les nourrissons. Je ne dit pas que tout est parfait dans ce parc, mais il y a une vraie considération pour les éléphants.

      • Bien sur, mais les chevaux ne subissent pas le phajaan = la rupture de toute volonté, l’éléphant est psychologiquement cassé alors qu’il est encore très jeune. Ici le bulhook n’est pas un outil de « direction », mais un outil de torture.
        C’est bien que progressivement des parcs avec plus de respect voient le jour, c’est encourageant, mais c’est loin d’être l’idéal, et dans le cas présent je ne parlerais pas de réserve protégeant les éléphants, mais de parc offrant aux éléphants des conditions meilleurs qu’ailleurs 😉

  • Salut, comme toujours un article digne d’intérêt. Merci d’avoir pris le temps d’écrire ces textes. Au plaisir de voir le prochain commentaire : Bien pensé et utile, jolie blog. Vous nous proposez une belle résumé. A bientôt et merci à vous tous !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.