Bilbao, une ville animée par la culture et le tourisme

Un pont à Bilbao

On continue avec le récit de ces petites vacances dans le Pays Basque Espagnol. En début de semaine je vous racontais tout ce qu’on avait pu faire à Mundaka et autour. Aujourd’hui, je vais vous parler de Bilbao, la plus grande ville de la région.

Forcément, lorsque l’on arrive en bord de mer, on a qu’une envie, c’est profiter de l’air marin, et pour la plupart, se baigner. Mais le climat ne nous aide pas toujours. Et lorsque nous sommes arrivés à Mundaka, il ne faisait pas très beau (heureusement, ça s’est largement arrangé par la suite). Nous avons donc décider de commencer par visiter la ville de Bilbao, en attendant un peu plus de soleil pour découvrir la côte. Ce fut une bonne initiative, car une fois sur place, il s’est mis à fortement pleuvoir, et nosu avons du trouver quelque chose à faire en intérieur. Ça tombe bien, l’une des principales attractions de Bilbao est le Musée Guggenheim.

Le Musée de Guggenheim à Bilbao

Entrée du musée GuggenheimSi nous avions prévu de faire le tour du musée pour admirer sa célèbre architecture, nous n’avions pas prévu d’en découvrir les différentes expositions, notamment parce que celui de New York nous avait déçu. La pluie nous a poussé à l’intérieur, et si plusieurs œuvres étaient intéressantes, je n’ai pas été emballé outre mesure.

En revanche, les abords du musée tiennent toutes leurs promesses, même par temps gris. Nous avons ainsi fait connaissance avec Puppy, garde bienveillant à l’entrée du musée. Il s’agit d’une œuvre d’art de Jeff Koons recouverte de véritables fleurs, et donc, d’une certaine manière vivante.

Nous sommes également tombés nez à nez avec une araignée géante, l’une des nombreuses composant l’œuvre Maman de Louise Bourgeois (les autres se trouvant à Londres, Ottawa ou encore Saint-Pétersbourg).

J’ai été également très marqué par la structure du musée lui-même, savant mélange de Titane, pierre, verre et eau. Certainement le musée le plus intéressant que j’ai vu d’un point de vue purement architectural et extérieur. Dommage que l’ contenu ne m’ait pas plus séduit.

Vieille ville, Pintxos et Txakoli

Sur une terrasse à BilbaoHeureusement, il n’a pas plu toute la journée et nous avons quand même pu découvrir un peu le reste de la ville. J’ai trouvé la vieille ville beaucoup trop commerçante à mon gout, avec quantité de magasins modernes et sans aucun charme. Heureusement, quelques coins restent plus traditionnels et on y trouve de nombreux bars à pintxos. Les pintxos sont des tapas basques, généralement composés d’une tranche de pain, et au choix, du jambon, du fromage, des fruits de mer, des champignons… le tout “attaché” par un cure-dent. Il faut compter entre 1 et 3€ par pintxos, selon le lieu et le produit choisi.

A partir de 20h, les bars commencent à se remplir et les locaux ou touristes de tous age s’installent au comptoir ou en terrasse pour déguster ces fameux pintxos avec ,bien souvent un verre de vin. Nous avons bien sur suivi la tradition et essayé de nombreux pintxos tout au long de notre voyage. Et pour les accompagner, rien de tel qu’un verre de Txakoli, un vin blanc typique de la région 🙂

Retrouvez ci-dessous quelques photos pour conclure en image avec de la ville de Bilbao.

    Le puppy de bilbao

l'araignée du Guggenheim

Le pont du musée Guggenheim

Terrasse au musée guggenheim

Fête foraine

Les toits de Bilbao

      

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

6 CommentsLaisser un commentaire

Répondre à luc Annuler la réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.