Ecosse : le Ceilidh à Edimbourg, un coup de coeur

L’Écosse est une destination qui fait rêver, pour ses paysages bien sûr, que ce soit dans les Highlands ou sur l’île de Skye, mais pas seulement. L’Écosse, c’est aussi une identité forte, un caractère et une culture riche et envoûtante. Quand on pense à l’Écosse, on pense forcément aux celtes, mais comment, vraiment, prend forme cette identité unique dans le paysage contemporain écossais ?

La culture Écossaise aujourd’hui, est un assemblage vibrant entre traditions de plusieurs siècles, savoir-faire, audace et caractère (un peu comme leurs whiskys en fait). On peut la découvrir en visitant les châteaux (petit aperçu sur la chaîne YouTube de VisitScotland en vidéo), en assistant ou en participant aux Highland Games, en visitant Edimbourg… et en se laissant entrainer par les danses folk traditionnelles lors d’un Ceilidh !

Le Ceilidh c’est quoi ?

Le ceilidh, à prononcer « kay lee », est un bal de danses traditionnelles d’origine gaélique. On en retrouve d’ailleurs des variantes en Irlande et en Angleterre. En gros, c’est une soirée, où vous allez pouvoir écouter de la musique traditionnelle (en savoir plus sur le site de VisitScotland) : cornemuse, accordéon, mais aussi violon, flûte et guitare… Les grands classiques de la musique en Écosse sont là. Surtout, vous allez pouvoir la danser !

Les ceilidh sont traditionnellement organisés dans les pubs, dans des salles des fêtes ou encore lors de mariages. Sur la piste de danse, les couples et les groupes ne sont pas figés. Les participants changent de partenaires régulièrement, parfois même plusieurs fois au cours d’une même chanson. Certaines musiques se dansent à deux, d’autres à quatre, à huit, et tant qu’on y est, avec tout le monde (si si, c’est vrai, et en plus c’est génial !!).

Dit comme ça, cela peut faire un peu peur, et pourtant, le ceilidh est un moment de partage festif tout à fait adapté aux débutants, qui nécessite nettement moins d’expérience que d’autres danses folks pour s’amuser.

Des danses traditionnelles pour les débutants

Comme je vous le disais, pas besoin d’être un expert de la valse ou de la mazurka pour se débrouiller lors d’un Ceilidh. Les pas sont plutôt simples et les séquences de danse reposent souvent sur des mouvements à reproduire avec différents partenaires. Ce n’est donc pas bien grave si vous vous trompez et hésitez au début. Surtout, vous n’êtes pas jeté au milieu des requins sans explications. À chaque soirée, un « calleur » anime le bal. Pendant les danses, il assiste les participants et les accompagne en rappelant les mouvements à initier. Surtout, avant chaque danse, il prend le temps d’expliquer et de montrer chaque pas.

Je vous ai dit que les danses étaient plus accessibles, et je vous le promets, c’est la vérité ! Par contre, attendez-vous quand même à transpirer lors de certaines danses, qui ressemblent presque à des cours de cardio si vous vous laissez embarquer par le rythme et vos partenaires les plus virevoltants. Heureusement, rien ne vous oblige à participer à toutes les danses et vous pouvez souffler lorsque vous n’en pouvez plus.

Quel que soit le Ceilidh auquel j’ai participé en Écosse, que ce soit à Edimbourg ou sur l’île de Skye, j’ai toujours passé de superbes moments. J’ai été à des soirées où il n’y avait quasiment que des Écossais et d’autres où les touristes étaient aussi en nombre. Dans les deux cas, je me suis amusé, j’ai pu danser sans être jugé, et j’ai partagé de bons moments, des sourires et des regards avec des gens de tous les âges et de tous les sexes, que je ne connaissais même pas quelques minutes avant. Si rien ne nous empêche d’échanger quelques mots avec nos partenaires et autres participants, ce n’est pas forcément nécessaire, la communication se fait autrement et naturellement durant un Ceilidh.

Après avoir passé plusieurs heures à danser lors d’un Ceilidh, vous pourrez explorer le reste de l’Écosse, que vous pouvez découvrir dans le très beau reportage Un regard sur l’Écosse, réalisé par une journaliste du Monde.fr. Libre à vous ensuite de vous fondre dans la masse aux sons des cornemuses, accordéons et violons ou de partir à la découverte de paysages plus beaux les uns que les autres.

Découvrir le Ceilidh à Edimbourg

Si vous pouvez participer à des Ceilidh à Glasgow et un peu partout en Ecosse, c’est à Edimbourg que j’ai le plus pratiqué. Des soirées ont lieu toutes les semaines, dans différents lieux aux ambiances différentes mais toutes chaleureuses.

Le « rendez-vous » des touristes est au Guillie Dhu, un grand pub situé pas très loin du château. Tous les samedis soirs, la salle du deuxième étage accueille des musiciens et danseurs à partir de 22h. Il y a de nombreux débutants parmi les participants, mais aussi quelques locaux qui ont plus d’expérience avec les pas de danse.
Parmi les autres adresses, je peux aussi vous recommander le Summerhall ou le Edinburgh Ceilidh Club vient tous les mardis vers 20h, jouer de ses instruments pour vous faire danser. Amusez-vous bien !

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.