Faut-il planifier ses voyages longtemps à l’avance ?

Photo au sommet de fujisan

Faut-il se laisser porter par les rencontres ? Faut-il tout planifier ? Planifier revient-il à tout fier ou est-ce que la liberté reste ? Ces dernières années, j’ai pas mal voyagé, parfois on planifiant un peu / beaucoup, d’autres fois en étant beaucoup plus à l’arrache… Ces différentes expériences me permettent aujourd’hui d’écrire sur ce sujet assez complexe. Après avoir évoqué les bonnes raisons de ne pas faire un tour du monde et m’être interrogé sur l’utilité du voyage, il est donc temps de parler de la planification.

Des voyages planifiés se passent-ils toujours comme prévu ?

Lors de mon long voyage en 2010, j’avais prévu de passer un mois ou deux au Népal avant de redescendre découvrir l’Inde pendant environ deux mois. Le billet d’avion pour New Delhi étant moins cher que celui pour Kathmandou, j’ai choisi de passer quelques jours dans le nord de l’Inde pour rejoindre le Népal, avec en tête de découvrir le sud du pays plus tard. Mais une violente intoxication alimentaire à Varanasi (la seule que j’ai jamais eu en voyage) et un énorme coup de cœur pour le Népal m’ont fait revoir mes plans. J’ai finalement mis de côté l’Inde et après le Népal, j’ai enchaîné avec l’Asie du Sud Est.

Méditation au népal

Lors de mon premier séjour en Thaïlande, je suis tombé sous le charme de la ville de Chiang Mai, ou j’avais passé 5 jours. Je m’étais promis d’y retourner un jour pour une durée d’un mois. J’avais prévu d’y aller en novembre 2013, mais quelques semaines avant, j’ai changé mes plans pour me lancer dans une autre aventure. J’ai finalement fait ce voyage à Chiang Mai en février 2015.

Il y a un autre voyage que j’ai dû annuler : pendant longtemps, je prévoyais de partir 6 mois en Amérique du Sud. Des événements personnels m’ont fait annuler ce voyage que je désire faire depuis des années. Un mal pour un bien ? Probablement, car aujourd’hui, j’ai le sentiment que le jour ou je partirais enfin pour l’Amérique du Sud, le voyage sera beaucoup plus proche de mes attentes et désirs que si je l’avais fait à l’époque. Annuler un voyage planifié n’est donc pas forcément mauvais.

Quelles sont les bonnes raisons pour planifier un voyage en avance ?

Pour découvrir un pays avant qu’il ne change trop
Aujourd’hui, beaucoup de touristes se ruent sur la Birmanie pour la découvrir avant que celle-ci devienne « aussi touristique » que les autres pays d’Asie du Sud Est. Mais certains disent qu’il est « déjà trop tard ». C’est aussi un peu pour ça que je planifie un voyage à Madagascar cette année. Le pays dispose d’une faune et une flore uniques mais les choses se dégradent et les richesses naturelles du pays pourraient ne pas être aussi bien préservées dans quelques années. Je devais à l’origine partir pour deux mois, et même si j’ai dû raccourcir la durée de ce voyage à un mois, il était hors de question de ne pas y aller maintenant.

Je me pose également la même question aujourd’hui pour Cuba. Avec le rapprochement à venir avec les Etats-Unis, le pays va beaucoup changer et il ne sera plus possible de visiter Cuba en liberté de la même manière dans quelques mois. Le pays va très vite changer pour s’adapter aux exigences des nombreux touristes américains qui vont s’y rendre.

Par amour
Planifier un voyage par amour a-t-il du sens ? Suite à mon voyage l’hiver dernier en Thaïlande et au Laos, j’envisageais de retourner en Asie l’hiver prochain, pour découvrir les philippines et l’Indonésie, si j’avais le budget me le permettant. Une rencontre a transformé ce projet de voyage éventuel en voyage certain, que je planifie en avance pour être certain qu’il se produise.

Par passion ou intérêt pour la culture
Pendant des années, j’ai découvert la Corée du Sud, son histoire, sa société, ses faiblesses et ses forces à travers le cinéma Coréen. Il était évident qu’un jour je découvrirais ce pays de mes propres yeux, tant je m’étais attaché à cette culture que je voulais expérimenter par moi-même.

Photo d'un soldat sud coréen

Durant mes précédents voyages, j’ai fait la connaissance de quelques personnes venant d’Indonésie et ils étaient tous vraiment d’une extrême gentillesse. Rencontrer d’autres personnes de ce pays est aujourd’hui la principale raison pour laquelle je veux m’y rendre.

Comment je planifie aujourd’hui ?

Aujourd’hui, je planifie la plupart des voyages avec un but bien spécifique, et une démarche un peu différente à chaque fois : j’ai été en Corée faire du volontariat, en Thaïlande pour entrainement à la boxe Thai, et aujourd’hui, je prévois d’aller en Suède pour courir mon premier trail…

Pour les prochaines années, j’accumule les idées folles : partir plusieurs mois au Royaume-Uni, vivre plusieurs mois en Italie, faire un pvt au Canada, voyager en transsibérien ou enfin, partir pour l’Amérique du Sud, cette chimère qui me résiste tant. Malgré toutes ces belles idées, j’essaie toujours de ne pas trop planifier et m’engager dans quelque chose plus de 6 mois à l’avance. J’ai ces envies, mais je ne sais pas lesquelles je vais concrétiser ni dans quel ordre.

Aujourd’hui, je planifie mes activités par semestre. Tous les 6 mois, je choisis trois choses que je tiens absolument à faire, pas forcément liées au voyage d’ailleurs, et je fais tout pour y arriver. Pour la première partie de l’année, j’avais retenu le séjour d’un mois à Chiang Mai, un saut en parachute et le festival de cinéma de Cannes.

parachute

Pour les six mois à venir, mes trois objectifs sont l’ascension à vélo de l’Alpe d’Huez, le fait de courir mon premier trail en Suède et, comme évoqué plus haut, partir à Madagascar. Avoir des idées folles, surtout lorsqu’elles sont partagées avec quelqu’un est vraiment fabuleux, mais un peu de pragmatisme et de planification à court terme, c’est aussi ce qui permet concrètement d’avancer et surtout de vivre dans le présent, des moments et des expériences fabuleuses.

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

5 CommentsLaisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.