Forfait mobile à l’étranger : comment choisir ?

voyage connecté

Aujourd’hui, nous voyageons de plus en plus connectés. Et même si j’ai vivement recommandé sur ce blog de voyager sans ordinateur ou smartphone, c’est quelque chose que je ne fais plus vraiment. Il faut dire que l’utilisation de ces appareils a de nombreux avantages : Rester en contact avec ses proches, pouvoir communiquer facilement avec les gens rencontrés sur place où encore avoir des sauvegardes de ses documents importants à portée de main en cas de pépin…

Mais alors, quel est le plus judicieux ? Conserver son forfait français où acheter une carte SIM locale ?

Tout dépend du voyage…

En fait, je me rends compte que j’ai tout fait au cours de mes différents voyages. Lorsque je suis parti 2 mois en Chine j’avais conservé mon numéro français que j’ai au final très peu utilisé sauf pour appeler une amie sur place sur son numéro… chinois !

Lors de mon « tour du monde » de 10 mois, j’avais bien mon smartphone pour capter d’éventuels Wifi, mais je n’avais ni forfait français, ni forfait local. Au contraire, à Madagascar, j’ai pris une carte SIM locale dès mon arrivée. Les communications en sont vraiment pas chères et cela m’a servi plus d’une fois pour joindre les gens chez qui je faisais du couchsurfing, les hôtels ou même les compagnies de taxi brousse !

Smartphone-voyage

Lors de mon dernier voyage en Europe (Belgique, Pays-Bas, Allemagne, Suède, Danemark), j’ai eu la très bonne surprise de découvrir que mon forfait à 19,99€ (chez Free) incluait le pass destination, qui me permet, pendant 35 jours, de communiquer gratuitement, depuis tous les pays européens, vers la France et dans le pays où je me trouve ! Une bonne nouvelle qui m’a permis de me passer de carte SIM locale sur place. J’avais même droit à 3go de Data, ce qui m’a bien servi lorsque je voulais bloguer à Berlin.

Les avantages de prendre un forfait sur place

Prendre une carte SIM locale peut s’avérer une solution très intéressante, surtout lorsque l’on ne part pas que pour 2 semaines. En cas de voyage de plusieurs mois, ou tout simplement d’échange universitaire ou stage à l’étranger, un numéro local est quand même le plus adapté pour permettre les interactions avec les gens faisant partie de notre quotidien.

D’ailleurs, s’il n’est pas encore possible de l’utiliser avec des opérateurs français, le site recharge.com est un outil qui peut s’avérer très utile si l’on fait le choix de prendre un numéro dans le pays ou l’on voyage. Il permet de recharger du crédit directement en ligne. Beaucoup de destinations sont en Afrique, mais les parents qui envoient leurs enfants en échange en Espagne où en Irlande par exemple, pourront recharger du crédit pour celui-ci si nécessaire.

logo

Les offres des opérateurs ont bien évolué ces dernières années, et prendre un numéro local ne veut pas forcément dire faire de grosses dépenses. Surtout que vous trouverez sans problème des wifi ou vous connecter pour utiliser whatsapp, skype et autres applications de communication gratuites avec une connexion wifi.

Toutefois, comme j’ai pu le dire déjà plusieurs fois, je suis partisan d’une certaine déconnexion lorsque l’on voyage. A trop se caler devant son écran, se jeter sur le premier wifi venu où échanger avec ses proches, on en oublie parfois de profiter de l’instant présent. Le voyage et les rencontres ont tellement à offrir qu’il est quand même dommage de passer à côté de ça…

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

2 CommentsLaisser un commentaire

  • On ne se posera bientôt plus la question. La bonne nouvelle a été annoncée hier. Les frais supplémentaires facturés pour les appels, l’envoi de SMS ou l’utilisation de l’internet mobile à l’étranger au sein de l’UE, sur téléphones ou tablettes, seront bannis.

    http://bit.ly/1POTmbt
    via Boursorama

  • Petites choses :
    – le terme « forfait » correspond à un système d’abonnement mensuel, souvent réservé aux résidents ou avec un engagement d’un ou 2 ans . En voyage on va chercher une offre prépayée en général.
    – pour prendre une SIM locale il faut veiller à 2 choses : que son téléphone soit desimlocké (c’est à dire non bloqué sur l’opérateur chez qui on l’a acheté) et que les fréquences utilisées par l’opérateur local soient compatibles avec les téléphones vendus en France. Par exemple en Chine, seul China Unicom a une 3G compatible.
    – prôner la déconnexion, oui, à condition que ce soit une déconnexion avec son pays d’origine. Être en ligne, avec la possibilité de recevoir les SMS locaux ouvrent de nombreuses portes (contact avec les locaux, invitations à des événements, mise en contact avec les amis de ceux que vous avez déjà croisé, etc…). Internet n’est pas le Mal absolu. Parole de geek. 😉

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.