Typhon Haiyan aux Philippines : Le point sur la catastrophe en quelques chiffres

typhon philippines

L’Asie du Sud Est, beaucoup de voyageurs aiment s’y rendre, notamment en raison de prix particulièrement attractifs pour nous occidentaux. C’est l’occasion de découvrir des îles incroyables, déguster des fruits de mer et se baigner dans une eau turquoise que l’on imagine possible uniquement dans les films…

Hélas, lorsqu’une catastrophe comme celle qui touche les Philippines actuellement se produit, beaucoup font comme si de rien n’était. Pourtant, encore une fois, il ne s’agit pas de film mais bien de la réalité, et les populations sur place en subissent directement les graves conséquences. Même si je n’ai encore jamais voyagé aux philippines, j’adore l’Asie et je sais que je suis, comme la plupart des occidentaux, un privilégié. Il me parait important d’agir pour ce combat et j’espère qu’à la lecture de cet article, d’autres auront envie de soutenir l’action des centaines de personnes intervenant sur place suite au Typhon.

Le point en quelques chiffres

Philippines(ces chiffres étant récupérés le 18 novembre 2013, ils vont forcément évoluer)

  • Le Typhon : des vents à340 km/h et des vagues de 6 mètres de haut
  • 11 millions de personnes touchées, soit 10% de la population
  • 4 millions d’enfants victimes de la catastrophe
  • 660 000 personnes sans logement
  • Au moins 3600 morts, un bilan qui va forcément s’alourdir au cours des prochains jours
  • 301 millions d’Euros nécessaires au plan d’urgence
  • Coût estimé de la catastrophe : 14 milliards de dollars
  • Des centaines de personnes mobilisées par les différentes ONG intervenant sur place.
  • Plusieurs centaines de tonnes de nourriture et matériel déjà envoyés sur place par ces mêmes ONG

Comment aider ?

Autant dire les choses clairement : A moins d’avoir des compétences en agro-alimentaire ou en médecine, il est peu probable que vous puissiez apporter une aide concrète sur le terrain aujourd’hui. D’ici quelques mois, les philippines auront besoin de volontaires pour reconstruire le pays, et là, de nombreuses opportunités devraient apparaitre.

En attendant, le plus utile est clairement le don financier aux spécialistes, aux grosses ONG qui ont les moyens et l’expérience pour intervenir efficacement sur le terrain. Celles-ci interviennent actuellement afin de répondre aux besoins urgents, à savoir un apport en eau potable, nourriture et médicaments. Vous trouverez ci-dessous une liste de quelques une des ONG intervenant aux philippines suite à la catastrophe :

Action contre la faim
Médecins du Monde
Croix Rouge

Secours Populaire
Fondation de France
Médecins sans Frontières
Solidarités

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

3 CommentsLaisser un commentaire

  • “…beaucoup font comme si de rien n’était”

    Enrichissant comme est le voyage et généreux comme est le voyageur je suis certain que tous ont déjà mis la main à la poche 🙂

    Plus sérieusement, je serais curieux de connaitre le pourcentage de backpacker qui donnent dans ces conditions. Et le pourcentage de ceux à qui ça n’a même pas traversé l’esprit. On aurait alors le pourcentage de ceux qui n’ont rien compris au voyage pour faire le lien avec un précédent commentaire dans un précédent article 😉

    • Non, la plupart des pays sur place restent très agréable pour les vacances. Et même une partie des Philippines n’a pas été ravagée. Après, pourquoi ne pas essayer de voir si vous pouvez aider sur place ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.