Choc, euphorie… les sensations lors de l’arrivée dans un nouveau pays

Angkor Wat au lever du jour

Aujourd’hui, j’ai envie de parler de l’un des moments qui me marque le plus lors d’un voyage ou un tour du monde, les premiers instants dans un nouveau pays. Plus d’une fois, j’ai éprouvé des sensations un peu particulières, et très différentes les unes des autres. Au programme, la Chine, l’Inde, le Cambodge, mais aussi l’Ukraine et la Tunisie.

Ma première nuit en Chine

Mes premières en Chine sont certainement parmi les plus folles que j’ai pu connaître en voyage. J’arrivais à Hong Kong vers 17h et je devais entrer sur le territoire chinois avant minuit, sinon mon visa de ne serait plus valide… J’ai donc pris un taxi en speed en sortant de l’aéroport en direction de la gare. Une fois sur place, j’ai demandé un billet de train qui m’assurerait de franchir les contrôles douaniers avant minuit. Un manque total d’organisation qui m’a amené à me retrouver seul, à 23h30, à Canton, pour mon premier voyage en autonomie, aussi loin. Il y avait clairement de quoi avoir peur, mais en fait, le stress d’être dans les temps a laissé place à une certaine euphorie. j’ai marché pendant 2/3H dans les rues de Canton, à la recherche d’une auberge de jeunesse. J’ai finalement essayé de dormir dans un hôtel, faute d’alternative. « Essayé de dormir », car l’euphorie était toujours là et le sommeil très difficile à trouver.

Durant ces heures de marche, j’ai croisé peu de monde, mais j’ai aimé cette ambiance « vide », cette découvertes de rues et de bâtiments endormis…

Mes premiers jours en Inde

Même en ayant déjà été en Asie, l’Inde peut surprendre. C’est vraiment un pays à part, et New Delhi ne plaira pas forcément à tout le monde. Avec ma femme, nous avons commencé notre tour du monde par ce pays. Pour elle, qui n’avait jamais vraiment quitté l’Europe, cela a été un véritable choc ! J’ai essayé de capter ces sensations étranges dans la (mauvaise) vidéo ci-dessous.

Mes premières heures au Cambodge

Après être passé en Inde, au Népal, en Malaisie et Thaïlande, nous avons terminé la première partie de notre tour du monde par le Cambodge. Et avant d’entrer au Cambodge, j’étais lassé. Je croyais être lassé du voyage, mais les premières heures au Cambodge m’ont fait comprendre que c’était plutôt la Malaisie et la Thaïlande, ou plutôt ce qu’on y faisait (surtout des plages et îles très touristique) qui ne me plaisait pas trop.

En effet, après seulement 2 heures au Cambodge, pourtant passées dans le bus et un simple restaurant au bord de route, j’ai senti quelque chose de différent. J’ai senti que j’allais aimer ce pays, qu’il serait très différent de la Thaïlande. Et ça n’a pas manqué, je suis vraiment tombé sous la charme et j’ai compris que j’avais toujours énormément envie de voyager 🙂

Mes premiers pas dans l’Ouest de l’Ukraine

Lviv en UkraineUn peu comme pour mes premières heures en Chine, je me suis senti un peu perdu lorsque je suis arrivé à la gare routière de Lviv. Pourtant je n’étais pas seul, et j’avais déjà été en Ukraine (à Kiev, chez ma belle famille). Mais il était 7h du matin, la gare routière était à l’écart de la ville et vraiment personne ne parlait anglais !En plus, le trajet entre la frontière polonaise et la gare nous avait offert un paysage très envoutant, sombre et lumineux à la fois, le soleil levant cherchant à percer la brume autour de nous.

Au final, nous avons réussi à trouver un bus pour le centre et avons adoré découvrir la ville de Lviv, perdue entre Europe et URSS.

Mon premier voyage, hors d’Europe, adolescent, en Tunisie

Et oui, je n’ai pas attendu d’être un backpacker pour visiter le monde. Adolescent, je suis parti une semaine en Tunisie avec ma mère et mon petit frère. Il ne s’agissait pas d’un voyage de baroudeur mais d’un voyage touristique assez classique dans ce pays-là, à savoir dans un Hôtel en bord de mer, avec visites de Tunis et Carthage au programme.

Indiana JonesA l’époque, je n’ai donc pas été surpris pas les richesses de l’intérieur ou du sud de la Tunisie. Non, ce qui m’a surpris au contraire, c’est de voir un pays pas si différent du notre. L’image de la Tunisie et des pays arabes que j’avais, c’était celle d’Indiana Jones ou Aladin, celle d’un autre époque. Je ne m’attendais donc à trouver des routes pleines de poussières, un peu comme OSS 117. Sauf que j’ai découvert un pays avec plein de routes en béton. C’est donc l’absence de dépaysement qui m’a surpris, le fait de découvrir un pays très loin des clichés qui s’étaient incrustés dans ma tête à force de regarder la télévision.

Et vous, avez-vous ressenti des choses particulières lors de vos premiers instants de découverte d’un nouveau pays ? N’hésitez-pas à en parler dans les commentaires !

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

16 CommentsLaisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.