Skellig Islands : voyage à Skellig Michael en Irlande

Les îles de Skellig, vous connaissez ? Skellig Michael et Little Skellig, au large du comté de Kerry, en Irlande, cela ne vous dit vraiment rien ? Etes-vous sûrs de ne jamais les avoir vues de votre vie, même sur un écran ? Réfléchissez un peu… Et si je vous dit Star Wars ?

Même si elles sont peuplées d’animaux insolites, ces deux îles n’ont rien à voir avec la planète Naboo et Jar Jar Binks… Vous les avez vues beaucoup plus récemment… dans Star Wars 7, et très bientôt dans Star Wars 8 !

Mais si, rappelez vous la fin de Star Wars Le réveil de la Force. Rey part retrouver Luke Skywalker. Elle débarque sur la planète Ahch-To, composée majoritairement d’eau et de quelques îles. Elle grimpe des escaliers et se retrouve face à face avec le dernier Jedi. Ca y est, vous vous souvenez ? Et bien ce lieu existe vraiment, ces escaliers existent vraiment, et son histoire ne se limite pas à Star Wars 7 !

Comment et pourquoi explorer les îles Skellig ?

Les îles Skellig sont toutes les deux inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Elles sont situées à 16km de la côte irlandaise, ce qui en fait l’un des lieux les plus à l’ouest de l’Europe. Pour ceux qui sont intéressés par la vraie histoire de l’île (Skellig Michael), sachez que ce serait ici même, au sixième siècle, que l’une des premières communautés monastiques chrétiennes d’Europe Occidentale, aurait élu domicile, comme l’attestent les ruines du Monastère que l’on peut toujours découvrir aujourd’hui sur l’île. Elle a été habitée pendant plusieurs siècles, avant de devenir un « simple » lieu de pèlerinage suite aux trop nombreuses attaques de Vikings. C’est vraiment intéressant de voir comment l’intrigue de Star Wars 8 s’inspire de la vérité !

Si l’on retrouve un phare et que les scientifiques étudient régulièrement les lieux, l’accès à l’île est fortement limité. C’est avant tout un sanctuaire pour de nombreux oiseaux, que je n’ai hélas pas pu observer de près.

En effet, si un tour permet effectivement de poser le pied sur l’île pour gravir les marches jusqu’au monastère, cela dépend fortement des conditions climatiques. La mer était agitée le jour de mon excursion, et très vite, j’ai compris que je ne pourrais peut être pas explorer l’île. La traversée était un peu mouvementée, donc si vous êtes un peu sensible en mer, prévoyez de prendre un médicament adapté. Si nous avons pu nous approcher de l’île, le vent nous a empêché d’aller au bout de notre visite, et je n’ai pu observer les oiseaux qu’avec une certaine distance.

J’ai pu échanger quelques mots avec les habitants du village au sujet du tournage de Star Wars Le Réveil de la Force et eux-même ont été très surpris. Les hôteliers étaient au courant de l’arrivée d’une équipe de tournage et de personnes à héberger, mais officiellement, cela devait être pour « un documentaire ». Lorsqu’ils ont vu 100 mecs débarquer, ils ont compris que quelque chose « de plus gros » se cachait derrière ce projet. L’équipe du film est restée environ 6 semaines sur place.

Vous l’avez compris, j’ai quand même été un peu déçu de ne pas pouvoir visiter Skellig Michael, mais comme j’adore l’Irlande, je suis convaincu que l’occasion se représentera un jour. Il faut parfois savoir être patient. Et comme vous allez pouvoir le lire un peu plus bas, j’ai quand même eu le droit à une très belle surprise au cours de ce voyage.

Ci-dessous, un aperçu de Skellig Michael, l’île de Star Wars

Coup de coeur pour Little Skellig

Il est fort probable que j’aurais ressenti les choses différemment si j’avais pu fouler le sol de Skellig Michael, mais on ne va pas refaire l’histoire. Je ne suis pas comme George Lucas, je ne peux pas modifier mes voyages comme lui modifie ses films 20 ans plus tard.

Il n’empêche que j’avais déjà vu Skellig Michael, même si c’était à travers un écran, et le fait de ne pas pouvoir mettre le pied dessus, gravir les marches comme Rey, sentir le vent sur mon visage dans les hauteurs de l’île, créé forcément une légère frustration. Je n’ai pas posé les pieds sur Little Skellig non plus, mais je ne savais vraiment rien de l’île et je n’en avais vu aucune image, ou de loin, sur quelques plans d’ensemble, au second plan d’un photo mettant en scène sa célèbre grande soeur.

Little Skellig ne bénéficie pas de l’historique culturel de Skellig Michael, et c’est certain qu’avec l’engouement autour de la saga Star Wars, cela ne va pas s’arranger. Pourtant, j’ai été subjugué par sa beauté, pour sa structure et ses formes. Là, vraiment, face à cette île, j’avais l’impression d’être ailleurs, sur une autre planète, ou face à une météorite en provenance de Ahch-To, LV-223 ou encore Krypton, qui se serait écrasée sur terre, il y a quelques heures ou quelques millions d’années.

Je vous laisse vous faire un avis par vous-même avec les photos ci-dessous, avant d’aborder les aspects plus pratiques pour organiser votre excursion.

Informations pratiques pour les excursions

Pour vous y rendre, le plus simple est de vous rendre à Portmagee. Ce petit port est situé dans une des péninsules du sud Ouest de l’Irlande, la péninsule d’Iveragh. Il faut se rendre sur les quais pour le départ aux alentours de 09h.

Plusieurs hôtels sont situés juste en face des quais et notamment la Moorings Guesthouse ou j’ai séjourné… quelques mois après Mark Hamill et Daisy Ridley, qui ont eux aussi dormi dans cet hébergement pour le tournage du film. Voici une liste d’Hôtels où passer la nuit si vous faites une étape à Portmagee.

Bien sûr, il est nécessaire de réserver en avance pour votre excursion. Il existe une formule à la Moorings Guesthouse ou vous pouvez contacter directement l’un des propriétaires de bateau autorisé à organiser des tours jusqu’aux îles Skellig.

Faites attention à l’excursion que vous sélectionnez. Certains tours, aux environs de 35€ par personne, n’incluent pas la descente sur Skellig Michael, même lorsque la météo est favorable. Le tour incluant une étape (2 heures minimum) sur l’île est bien sûr un peu plus cher. Au moment de la rédaction de cet article, les réservations pour 2018 ne sont pas encore possibles, mais cela devrait être le cas en janvier 2018 donc soyez attentifs, et en attendant, entraînez vous un peu pour être sûr de pouvoir gravir les 640 marches de l’île !

Comme évoqué précédemment, seulement 14 000 personnes sont autorisées à se rendre sur Skellig Michael chaque année, pour préserver le site, et la météo étant parfois capricieuse, vous n’êtes pas certains de pouvoir explorer l’île, notamment s’il y a trop de vent. Dans ce cas, vous ferez simplement le tour des deux îles en bateau et une partie de l’argent dépensé pour la traversée vous sera remboursé.

Autour de Skellig Michael et Little Skellig

Ce qu’il a bien avec l’Irlande, et en particulier avec la Wild Atlantic Way, c’est que où que vous soyez,, il vous suffit de tourner un peu la tête et vous serez quasi assuré de découvrir un décor magnifique (bon, ok, j’exagère un peu, mais je vous l’ai dit, l’Irlande, c’est un gros coup de coeur depuis mon premier voyage en 2013). Si jamais vous n’avez pas la possibilité de visiter Skellig Michael, je vous conseille de faire un tour à The Skellig Experience, un centre d’accueil pour les visiteurs qui propose un petit musée très intéressant sur les lieux.

Je vous recommande aussi un passage par Valentia Island, accessible en voiture et qui offre quelques vues très agréables. Il est possible d’admirer les deux îles par beau temps, et il y a plusieurs chemins de randonnée le long des falaises.

Lors de ma découverte du coin, c’était plutôt ambiance The Mist de Stephen King, les créatures monstrueuses en moins. Il y avait beaucoup de brume et de vent. On ne pouvait pas tout voir des environs, pleins de recoins étaient masqués, mais cela créé aussi une ambiance assez envoutante et pas inintéressante du tout ! Et en plus, pour le reste du voyage, je n’ai eu quasiment que du beau temps, mais ça, ce sera dans un autre article.

Voyage réalisé en partenariat avec l’Office de Tourisme d’Irlande. Je conserve le contrôle total des contenus et avis publiés dans le cadre de ce voyage.

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j’aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m’arriver de faire référence à des films dans certains articles.

1 commentaireLaisser un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.