Tourisme en France : Comment rendre notre pays plus attractif ?

Logo des assises du tourisme

Ce n’est pas parce que l’on parle de tour du monde qu’on ne doit pas s’intéresser au tourisme en France, bien au contraire ! Sans parler des francophones pour qui la visite de la France peut être une étape de tour du monde, je pense aussi que beaucoup de gens choisissent de voyager dans le monde parce que l’offre de tourisme en France n’est pas adaptée à leur envies. Quand je découvre qu’une grande consultation nationale a été mise en place par l’état (jusqu’au 31 janvier, je m’y suis pris au dernier moment 😉 ), je me dit que c’est l’occasion d’exprimer ce que je pense sur le sujet. J’ai donc profité de ces Assises du tourisme pour faire mes recommandations et vous les partager, afin de voir si nous avons la même vision ou pas.

On commence par un coup de gueule à l’insu de mon plein gré

Je voulais faire un article positif, en partageant mes recommandations. Je me suis donc rendu sur le site officiel du tourisme en France. Mais dès le début, cela commence mal…

Je me rends sur la page « une grande consultation en ligne pour tous »  et commence à remplir mes informations personnelles, notamment ma nationalité (Française). Dès la première page, on me demande si je suis déjà allé en France, et dès la suivante, on me demande pourquoi j’ai choisi la France, pour quel type de voyage… en gros je me retrouve à remplir un questionnaire destiné aux touristes. Je trouve dommage que cela ne soit pas clairement expliqué, qu’il n’y ait pas la possibilité de remplir le questionnaire en plusieurs langues et surtout qu’il n’y ait pas de lien vers la page destinée aux Français. Je vais rouvrir un vieux débat, mais je serais curieux de savoir combien un tel site a pu couter !

Le site pour accéder au questionnaire destiné aux français, heureusement en deuxième position sur Google (recherche « consultation tourisme France) est le portail du commerce, de l’artisanat et du tourisme. La mise en place d’un double questionnaire (et encore, je n’ai peut être pas tout découvert) sur deux sites différents doit encore une fois représenter un coût supplémentaire assez choquant… mais bref. Revenons au cœur du sujet, Mes recommandations pour le tourisme en France.

Mes réponses au questionnaire destiné aux Français

En bleu, vous trouverez des notes ajoutées pour cet article et non fournies dans le cadre de la consultation car il n’y avait pas de case le permettant.

Parmi les propositions suivantes lesquelles vous semblent prioritaires pour favoriser l’émergence de nouvelles destinations en France? (classer par ordre de priorité)

  1. S’appuyer sur les richesses des territoires outre-mer
  2. Développer et structurer une offre relative à l’écotourisme
  3. Valoriser les territoires ruraux
  4. Créer des circuits thématiques au sein des territoires (oenotourisme, gastronomie, randonnée, cyclotourisme…)
  5. Développer des pôles d’attractivité touristique autour des grandes villes et enrichir l’offre de tourisme urbain pour les séjours de courte durée
  6. Développer l’offre touristique le long des axes de transport pour inciter les touristes à prendre le temps de la découverte
  7. Mieux valoriser le littoral et le tourisme de plaisance

Pourquoi ces choix ? J’ai toujours privilégié le tourisme « nature » et, malgré nos nombreuses richesses naturelles, je pense que c’est sur ce point que nous ne sommes pas à la hauteur en France. Les touristes étrangers viennent massivement pour visiter Paris, le Mont Saint Michel, ou les plages de la côte d’Azur. Et la majorité des touristes viendraient en France pour tourisme culturel ou du shopping… Il y a donc un fort potentiel de développement selon moi dans les formidables espaces naturels dont dispose la France.

Quelles peuvent être, selon vous, de nouvelles destinations touristiques en France ? Pour chacune, précisez leurs atouts et les moyens envisagés pour les valoriser.

Je recommande de cibler les régions suivantes, pour la plupart marquées par un chômage plus élevé que la moyenne nationale :

Tourisme en alsace

Source : 1098.fr

Alsace

  • Atouts : Œnologie, proximité avec l’Allemagne
  • Moyens : programmes mis en place en Alsace pour le tourisme œnologique, adaptation aux spécificités des touristes étrangers et lancement de campagnes de communication en Allemagne.

Champagne-Ardenne

  • Atouts : Le champagne est un produit qui s’exporte de plus en plus, progressivement en train de devenir un vrai produit de luxe
  • Moyens : Profiter du tgv paris-reims pour mettre en place des excursions touristiques  à la journée, ou sur 2-3 jours pour les touristes étrangers venus d’Asie, Russie.

Languedoc-Roussilon

  • Atouts : Climat, nombreux espaces naturels, richesse du vignoble
  • Moyens : Dynamiser l’offre de transports publics dans la région ainsi que les transports nationaux et internationaux en favorisant l’accès.

Parmi les propositions suivantes lesquelles vous semblent prioritaires pour diversifier l’offre touristique en France ? (Par ordre de priorité)

  1. Développer la promotion de « l’expérience » vécue et des activités (sportives, culturelles…) plus que de la destination
  2. Proposer des activités mieux ciblées et adaptées à certaines clientèles (jeunes, seniors, familles…)
  3. Faire évoluer les prestations touristiques traditionnelles pour les adapter aux nouveaux modes de consommation et aux nouvelles technologies (Exemple : insister sur des nouvelles façons de consommer : nouveaux modes d’hébergement, tourisme durable, nouveaux services et applications mobiles, etc.)
  4. Proposer des activités nouvelles pour allonger la durée des séjours et/ou attirer d’autres clientèles
  5. Proposer des activités en dehors des « saisons » traditionnelles pour augmenter la fréquentation sur toute l’année (par exemple à travers la visite des ouvrages d’art, la valorisation du savoir-faire, les visites d’entreprises locales, etc.)

Pourquoi ces choix ? La France est une référence dans le tourisme de masse, elle doit maintenant s’efforcer de séduire des publics plus ciblés, en mettant en place des projets pouvant séduire de nouveaux profils.

IMGP3905Avez-vous d’autres propositions à faire qui permettraient, selon vous, de mieux diversifier l’offre de tourisme ?

Je propose de mettre en place des projets permettant aux voyageurs plus jeunes, moins fortunés mais souvent plus influents, de découvrir la France à petit prix. Beaucoup de voyageurs doivent se « contenter » de quelques jours à Paris car leur budget ne leur permet pas de visiter le reste de la France.

Quels sont, selon vous les principaux freins au développement du tourisme d’affaires et du tourisme événementiel ? (Par ordre de priorité)

  1. Des procédures administratives trop lourdes pour de courts séjours (délai d’obtention des visas par exemple)
  2. Un manque de créativité dans les prestations proposées
  3. Une offre hôtelière insuffisamment adaptée aux standards internationaux
  4. Le manque de synergie entre les acteurs publics et privés (organisateurs d’événements, professionnels, etc.…)

Pourquoi ces choix ? Pour les voyageurs français, il est très facile de voyager à l’étranger, et donc d’aller consommer ailleurs. Il faut favoriser l’accès au tourisme pour les étrangers. La présence d’un billet aller/retour devrait suffire pour une obtention rapide de visa pour un très grand nombre de pays pour lesquels on demande encore de longues démarches pour obtenir un visa.

Quelles sont vos propositions pour renforcer le potentiel touristique et économique des grands événements sportifs ou des évènements d’affaires (congrès/rencontres professionnelles) ?

Pour les grands évènements sportifs, je recommande de positionner ces évènements hors de Paris, à la fois pour mettre en valeur des régions peu visitées, mais aussi pour potentiellement diminuer les coûts des voyageurs. Je fais une recommandation sensiblement identique pour les voyages d’affaire. L’aspect du coût me parait en revanche plus secondaire dans ce cadre. C’est plutôt la créativité et le prestige qui pourront faire la différence.

Parmi les propositions suivantes lesquelles vous semblent prioritaires pour améliorer l’accueil des touristes étrangers lors de leur arrivée en France ?

  1. Faciliter les procédures administratives notamment pour l’entrée sur le territoire (visas)

  2. Améliorer la pratique des langues étrangères
  3. Faciliter l’interconnexion et l’accessibilité des transports
  4. Sensibiliser l’ensemble des Français à l’importance de l’hospitalité
  5. Créer des points d’accueil pour les touristes qui rencontrent des difficultés au cours de leur séjour (ex : perte d’un passeport, problème de sécurité…)
  6. Améliorer la sécurité des touristes
  7. Améliorer la signalétique

Pourquoi ces choix ? Je ne vais pas revenir sur ma vision concernant les visas. En revanche, je pense qu’il est aujourd’hui essentiel que la majorité des français est un niveau d’anglais suffisant pour communiquer avec des touristes. Autre point, je trouve exorbitant les tarifs des transports en France, notamment le train, mais aussi tout simplement l’accès à Paris depuis les aéroports à proximité.

Avez-vous d’autres propositions à formuler pour améliorer l’accueil des touristes étrangers lors de leurs séjours et de leurs déplacements en France ?

Non.

Parmi les propositions suivantes lesquelles vous semblent prioritaires pour améliorer et dynamiser l’emploi dans le tourisme ?

  1. Améliorer la qualité des formations (favoriser l’apprentissage des langues étrangères, développer les bi-qualifications)
  2. Favoriser les échanges internationaux au moment de la formation initiale (stages, séjours à l’étranger, etc.)
  3. Mieux faire connaître les formations et les offres d’emplois du secteur auprès des jeunes
  4. Faciliter l’embauche de saisonniers et améliorer leurs conditions de travail
  5. Améliorer les conditions de vie des travailleurs du secteur (conditions de travail, accès au logement, santé, etc.)
  6. Favoriser l’alternance et les stages en entreprise

Pourquoi ces choix ? Je pense que les stages ont un effet assez négatif sur l’emploi des jeunes dans certains secteurs. Par ailleurs, de nombreuses offres d’emplois existent, mais nécessitent parfois de se déplacer, de vivre loin de chez soi. Il faut informer sur ces offres et surtout s’assurer qu’elles permettent aux candidats d’y trouver leur compte.

Quelles sont vos autres propositions pour faire des métiers du tourisme une filière attractive et d’excellence ?

enfantsCela passe aussi par l’éducation des jeunes. il faut les sensibiliser aux richesses de notre pays et du monde plus généralement, mais surtout attiser leur curiosité, leur permettre d’échanger très tôt avec des étrangers afin de favoriser, plus tard, leur accueil. C’est avec ce type d’actions que l’on changera progressivement les mentalités françaises et notamment le regard sur « l’autre ».

Quelles sont, selon vous, les priorités en termes d’investissement dans le domaine du tourisme ?

  1. Encourager la rénovation avec un objectif de développement durable (performance énergétique, etc..)
  2. Investir dans les grands équipements sportifs/culturels et de loisirs
  3. Investir dans les infrastructures de transport
  4. Investir dans de nouveaux hébergements pour enrichir l’offre
  5. Encourager la rénovation et la montée en gamme de l’hébergement existant

Pourquoi ces choix ? Le développement durable, doit être, selon moi, au cœur de tous les projets de développement du pays, qu’il s’agisse de tourisme ou pas. Pour les sports et loisirs, j’ai le sentiment que la plupart des touristes sont français ou des pays voisins, il faut favoriser le développement d’offres accessibles aux étrangers et communiquer dessus. Pour les transports, il faut bien sur développer les réseaux de certaines régions, mais il faut aussi mettre en place des solutions permettant de baisser les coûts.

Quelles sont les solutions qui vous semblent les plus appropriées pour financer ces investissements ?

quatar saint germainÉviter le financement par les grands fonds étrangers, notamment les fonds suspects du Qatar, pour garder notre indépendance à long terme. Les investissements peuvent notamment prendre la forme de soutiens aux entreprises innovantes du tourisme, via des subventions ou réductions de charges.

Comment les pouvoirs publics pourraient-ils, selon vous, mieux accompagner les professionnels du secteur du tourisme ?

  1. Améliorer la mobilisation des services de l’Etat à l’étranger en particulier dans les pays émergents
  2. Renforcer les échanges entre acteurs publics et privés autour d’une même destination
  3. Sensibiliser les élus locaux aux attentes des clientèles des pays émergents
  4. Renforcer l’efficacité de l’action des différents acteurs publics (Etat, régions, départements, offices du tourisme) autour d’une même destination pour en développer l’attractivité

Pourquoi ces choix ? Les pays émergents peuvent amener une augmentation du tourisme de masse en France, et ainsi permettre de rester la première destination mondiale. Ensuite, ce sont notamment les initiatives locales qui permettront de développer d’autre formes de tourisme plus ciblées.

Avez-vous des remarques s’agissant de l’organisation et de la mise en œuvre de la politique touristique en France ?

Au risque de fâcher, j’ai du mal à comprendre pourquoi « l’accès aux vacances pour tous » est aujourd’hui un élément essentiel de la politique française. Je pense que de nombreuses choses sont déjà faites dans ce sens et que maintenir le statut-quo est déjà suffisant.
Il y a de nombreux postes vacants dans le secteur du tourisme (50 000) et il serait judicieux de mettre en place des dispositifs permettant de combler ces manques. Enfin, et surtout, il est essentiel de promouvoir l’image de la France dans les pays émergents et de favoriser l’accès de leurs populations à la France.

Quelles sont selon vous les actions prioritaires pour développer l’offre touristique en s’appuyant sur les nouvelles technologies ?

  1. logo fabriqué en franceMieux valoriser l’offre touristique sur internet sous une bannière « France »
  2. Développer des services individualisés pour les touristes en alternative aux offres « clé en main » sur internet
  3. Développer les applications pour Smartphone pour faciliter le séjour des touristes et leur suggérer des idées d’activités
  4. Développer des services individualisés pour les touristes en alternative aux offres « clé en main » sur internet
  5. Mieux encadrer les relations entre les acteurs du tourisme et les plates-formes de réservation hôtelière
  6. Encourager et mieux encadrer les services d’échanges entre particuliers (sites d’échanges d’appartements, de covoiturage, etc.)

Pourquoi ces choix ? Cela a été assez difficile car aucune suggestion ne me plait réellement. Je serais pour encourager les échanges entre particuliers, mais si c’est pour les encadrer en les taxant et les rendant plus chers, je suis très satisfait du système actuel.

Quelles seraient vos propositions pour que le secteur du tourisme prenne mieux en compte les opportunités offertes par les nouvelles technologies ?

Je ne pense pas qu’il faille réellement beaucoup se soucier de la prise en compte des nouvelles technologies par le secteur du tourisme. Cela se fera naturellement. Pour que cela se fasse plus vite et plus efficacement, je pense que c’est le secteur des nouvelles technologies qu’il faut fortement soutenir en France.

Quelles seraient les actions prioritaires à conduire pour développer le tourisme des Français en France ? (Classer par ordre de priorité)

  1. Inciter les hébergeurs à développer des offres adaptées aux publics qui partent peu (revenus modestes, personnes seules, seniors, personnes handicapées…)
  2. Faire mieux connaître les possibilités de séjour et de locations à petit prix
  3. Promouvoir un tourisme de proximité
  4. Développer les classes de découverte et les colonies de vacances
  5. Rénover et enrichir l’offre de tourisme social
  6. Faciliter l’accueil des groupes

Pourquoi ces choix ? Je pense sincèrement que la dimension financière est le principal frein pour bon nombre de voyageurs.

Quelles seraient vos propositions pour inciter les Français à partir davantage et à choisir la France plutôt que l’étranger pour leurs activités et séjours touristiques ?

A moyen terme, prendre des mesures permettant de baisser les coûts des vacances en France, notamment en termes d’hébergements et de transport. A court terme, promouvoir la mise en place de chèques vacances valables uniquement en France auprès d’un plus grand nombre de foyers pour les inciter à voyager en France.

Quelles sont vos attentes à l’égard des Assises du tourisme ?

Que des mesures soient prises rapidement, pour des actions aussi bien à court terme qu’à long terme, pour favoriser un tourisme accessible au plus grand nombre et une meilleure offre de service. Pour le moyen/long terme, l’éducation et la baisse des coûts me paraissent les deux axes primordiaux.

Avez-vous d’autres remarques, suggestions ou propositions à faire au sujet du tourisme en France ?

Non

J’ai accepté de communiquer mon mail afin d’être tenu informé des avancées de ces assises. Un programme d’actions est supposé être mise en place au printemps 2014. Et vous, quelles seraient vos principales recommandations pour le tourisme en France ? Êtes-vous en désaccord avec certaines de mes recommandations ?

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j’aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m’arriver de faire référence à des films dans certains articles.

2 CommentsLaisser un commentaire

  • Bonjour Christopher,

    Je trouve l’initiative très intéressante et te remercie d’avoir partagé l’info (j’étais complètement passé à côté). Nous autres petits français, avons bien sur beaucoup d’efforts à fournir et ce n’est pas pour rien que nous sommes connus pour notre mauvais accueil. Mais tout n’est pas si noir et je pense que c’est une idée qui est ancrée dans les mémoires de beaucoup de gens qui ne se rendent pas forcément compte que les choses sont en train d’évoluer dans le bon sens.
    Je pense en effet, que depuis le début de la crise, nous autres petits coqs fiers, avons réellement pris conscience de l’importance du tourisme et donc… du touriste! Les attitudes changent, les gens parlent de plus en plus anglais (comparé à ce que c’était il y a quelques années, il n’y a pas photo) et beaucoup d’étrangers en visite à Paris, sont agréablement surpris par l’attitude des locaux.
    Enfin, tout ça pour dire que même si il y a encore beaucoup d’efforts à fournir, on peut quand même se dire que les choses bougent, et notamment avec l’organisation de ce genre d’événements.
    Merci pour ton article.

    • De rien 😉
      Je pense en effet que de plus en plus de monde parle anglais, surtout à Paris. Et puis les parisiens stressés et peu souriants, ça se vérifie quand même dans pas mal de grandes villes, même si c’est parfois moins prononcé.
      Toi même, quelles recommandations aurais-tu faites pour améliorer le tourisme en France ?

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.