Vélo, rando et camping dans le Massif de l’Esterel

En début d’année, je m’interrogeais beaucoup sur ce que j’allais faire, que ce soit d’un point de vue personnel, professionnel, ou en terme de voyages. Je vous partageais d’ailleurs mes réflexions dans un article sur mes envies et projets pour 2018. Depuis mai, j’ai commencé une période de 6 mois de voyage qui s’annonce absolument passionnante. Si je vais bien sûr explorer de nouvelle contrées en Europe et en Asie dans quelques semaines, j’ai commencé par bouger en France, en passant notamment un mois dans le sud.

Au programme, un Roadtrip dans le Cap Corse, 28 films et quelques soirées au Festival de Cannes et enfin, une semaine de repos bien méritée. Pour celle-ci, j’ai choisi le Massif de l’Esterel et plus particulièrement un Camping à Saint-Raphaël. Et je dois vous avouer que ça m’a fait beaucoup de bien ! Je ne fais pas forcément beaucoup de camping, et je suis plutôt Vacances “actives” que Vacances “Repos”, mais la vérité, c’est que je prends au final peu de vacances… Je voyage beaucoup, mais je travaille toujours, à distance. D’ailleurs, pour être complètement honnête, je n’ai pas pu m’empêcher de travailler un peu durant cette semaine. Mais j’ai quand même vraiment ralenti et soufflé un peu. Bref, je vous raconte tout, en vous partageant aussi bien mon ressenti sur le Massif de l’Esterel que sur le camping.

Mes expériences passées en camping

En fait, je fais très peu de Camping. Du camping sauvage, j’en ai fait plusieurs fois, que ce soit en trek ou lors de voyages en stop, notamment en Suède, au bord des lacs. J’ai également plusieurs fois dormi en tente pour des festivals. Il reste que l’un de mes plus beaux souvenirs de ces dernières années, c’était déjà dans un camping, dans l’Hérault, où j’avais pris le temps, déjà, de ralentir. J’avais passé une semaine dans une petite roulotte (et beaucoup aussi dans le hamac) et j’avais déconnecté, vraiment. Vous vous en doutez sûrement avec tous les voyages que je fais et les nombreuses activités sportives : je suis un peu hyperactif ! J’ai beaucoup de mal à me poser et “ne rien faire”. Mais parfois, c’est vraiment nécessaire, de se poser et se laisser vivre, avec son conjoint et ses amis, pour simplement, profiter de l’instant présent. Et je trouve que le camping est l’un des meilleurs cadres pour le faire. C’est pour ça que j’ai choisi cette option après le Festival de Cannes, qui avait été passionnant, mais aussi très énergivore…

Nouvelle expérience en camping

Il y a trois ans, j’avais dormi en roulotte. Cette fois, j’ai opté pour un bungalow avec beaucoup de confort et d’espace, au Camping Sandaya à Saint-Raphaël. Nous étions quatre, répartis en deux chambres. Les chambres, la cuisine, la terrasse et le jardin offraient beaucoup d’espace, du coup, on ne se marchait pas dessus. Chacun vivait à son rythme. Surtout, j’ai adoré l’équipement. C’est, par exemple, la première fois que j’utilisais un Barbecue à gaz, et j’ai été vraiment surpris de l’efficacité. C’est vraiment simple d’utilisation et rapide ! Je ne suis pas un adepte du tout confort en permanence, notamment chez moi, mais de temps en temps, ça peut aussi faire du bien.

Mais mon vrai plaisir coupable, c’était le Jacuzzi. J’y ai été TOUS LES JOURS. J’ai l’habitude de voyager en mode baroudeur, dans des conditions parfois minimalistes, mais ça ne m’empêche pas de savoir apprécier les expériences différentes, et vraiment, c’était génial de pouvoir se poser tous les jours dans un Jacuzzi pour se détendre et discuter avec mes amis, tout en dégustant de bons whiskies.

Le camping était dans un grand domaine au calme. En plus du confort de notre Bungalow, nous avions aussi accès à une grand piscine commune et à une salle de sport. Nous avons aussi loué des vélos (j’en reparle plus bas) et nous avions un très grand choix avec des VTT mais aussi des vélos électriques.

Petit bémol sur la localisation tout de même : si comme moi, vous n’avez pas de voiture, le fait que le camping est un peu excentré n’offre pas que des avantages, et il n’y a pas de nombreux bus qui passent, surtout le weekend. Mais ce n’est qu’un détail surtout qu’on peut faire les courses à la boutique du camping et qu’il y a un grand supermarché qui n’est pas trop loin. Surtout, la proximité avec les routes du Massif de l’Esterel reste un gros plus.

La découverte du Massif de l’Esterel

Je n’avais encore jamais exploré le Massif de l’Esterel. Pendant 10 jours, je l’ai observé presque tous les jours depuis Cannes et j’avais vraiment hâte de pouvoir le découvrir. Pour ce faire, nous avons choisi les vélos électriques. Si vous êtes sportifs ou en bonne condition physique, je recommande vraiment le VTT, qui permettra de parcourir des chemins pas forcément adaptés à tous les vélos. Toutefois, ce n’est vraiment pas indispensable. Comme mon amie n’avait pas la même condition physique et que nous voulions aussi remonter le bord de mer, nous avons privilégié les vélos électriques. Dans le Massif de l’Esterel, pas de surprise, il y a beaucoup de côtes et descentes, c’était donc vraiment agréable de pouvoir utiliser l’assistance pour rendre les ascensions plus faciles et profiter de paysages sans se mettre dans le rouge.

Les paysages de l’Esterel sont vraiment à couper le souffle. Les massifs, j’en ai l’habitude, mais ce mélange de couleurs chaudes, avec beaucoup de vert et de rouge était vraiment un régal pour les yeux. Après avoir roulé pendant quelques dizaines de kilomètres en pleine nature, nous avons comme prévu longé la côté pour quelque kilomètres de plus et on a pu découvrir plein de petites plages charmantes. Surtout, comme c’était fin mai, il n’y avait pas grand monde.

Bref, vous l’avez compris, plus qu’un voyage, il s’agissait avant tout de vacances, et je les ai pleinement appréciées. Je me suis ressourcé et je suis prêt pour repartir à l’aventure. La hasard du calendrier fait d’ailleurs très bien les choses. Alors que je suis rentré de mon séjour dans le Var il y a déjà trois semaines, je suis à Paris, surchargé de boulot (pour changer) mais surtout, je m’apprête à partir, dès demain, vers une nouvelle destination, avec cette fois-ci, encore des paysages qui s’annoncent prometteurs, mais aussi un bon paquet d’activités sportives et de découverte. Mais ça, je vous en parlerais plus tard !

Article publié dans le cadre d’un partenariat avec Sandaya. Je conserve le contrôle total des contenus et avis publiés dans cet article. Les opinions exprimées ici restent les miennes, honnêtes et sincères.

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.