Grande Muraille de Chine : quel site et quelles activités ?

muraille-Simatai

La Chine est un pays immense. Chaque région mériterait d’y passer plusieurs semaines pour vraiment en profiter. Néanmoins, il est difficile de tout voir, et s’il y a bien un lieu qui est un must-see, connu de tous, c’est bien la Grande Muraille de Chine ! Lors de mon voyage en Chine en 2008, j’ai été à deux reprises sur la muraille. Deux expériences assez différentes qui justifient le fait de se renseigner avant de choisir un site à visiter. Je vous donne ici quelques infos vous permettant de faire votre choix.

Tout d’abord, un peu d’histoire…

Je pourrais raconter plein de choses mais je n’ai pas envie de vous « saouler ». Si cela ne vous suffit pas, je vous recommande de jeter un œil à ce dossier. La grande muraille de Chine a été construite sur plusieurs siècles à partir du III€ siècle ap. J.C., dans le but de protéger la frontière nord. Elle a protégé de nombreuses dynasties à travers les siècles. Alors que l’on a de cesse d’être impressionnés par les constructions de pyramides en Afrique et/ou Amérique Latine, on en oublie bien souvent que la grande Muraille de Chine est la plus importante construction jamais réalisée par l’homme. Elle s’étend sur près de 6700 kilomètres, du désert de Gobi à l’Ouest jusqu’à la côté à l’Est. Elle est fort logiquement classée au patrimoine de l’UNESCO.

Les sites touristiques de la Muraille de Chine

Durant mon voyage en Chine en 2008, j’ai pu visiter deux des principaux sites touristiques de la Muraille de Chine, Mutianyu et Simatai. Je vous présente ces deux sites, ainsi que celui de Badaling, le plus visité de tous.

Badaling
muraille de Chine à BadalingJe n’ai pas l’habitude de parler d’endroits que je n’ai pas visité. Si je prend le temps d’aborder ce site, c’est tout simplement parce que, d’après mes recherches de l’époque et les nombreux commentaires sur internet, le moins intéressant. C’est tout simplement le site le plus touristique de la Grande Muraille.

Si vous voulez prendre un bain de foule, c’est l’endroit idéal. Si vous voulez vraiment en prendre plein la vue dans de bonnes conditions, passez votre chemin. Ce petit paragraphe a donc vocation à vous conseiller d’éviter ce site et d’en choisir un autre comme…

Mutianyu
La muraille de Chine à Mutianyu
Pas aussi peuplé que Badaling et moins sinueux que Simatai, Mutanyu est l’alternative parfaite pour ceux qui ne souhaitent pas trop marcher et en même temps profiter d’un site plaisant.

Il y a quand même quelques montées difficiles, mais elles sont à l’une des extrémités du site, il est donc tout à fait possible de faire l’impasse dessus. L’un des gros avantages de ce site est le nombre assez important de vues dégagées sur la muraille, permettant de prendre de très belles photos s’il n’y a pas trop de monde.

Simatai
La muraille de Chine à SimataiLe site le plus sauvage et le plus authentique. Ce site vous permet de faire une vraie randonnée de plusieurs heures qui fera chauffer les mollets. Certains passages sont très abrupts, le soleil peut taper fort et forcément, il y a très peu de coins à l’ombre. Certaines portions de la muraille sur ce site n’ont pas été restaurées, ce qui ajoute énormément au charme et à la variété du lieu.

Contrairement à Mutianyu qui est un site ou on peut choisir la quantité que l’on va marcher, cette portion, qui nous amène plus exactement de Jinshanling à Simatai, donc d’un point A à un point B, impose de marcher au moins trois heures, sure environ 7 kilomètres.

Ces sites ne sont pas les seuls qu’il est possible de visiter. Si jamais vous avez parcouru les sites de Juyongguan, Xifengkou, Jiayuguan, Shanhaiguan… n’hésitez pas à laisser un petit commentaire pour partager ce que vous en avez pensé.

Dormir sur la muraille de chine ?

En théorie, chaque site est ouvert à des horaires bien précis. Il faut d’ailleurs payer un droit d’entrée pour y accéder. On pourrait donc penser qu’il est interdit de dormir sur la muraille. En fait, il est tout à fait possible de dormir sur de très nombreuses portions de la muraille. Il n’est juste pas autorisé d’en sortir.Pourquoi dormir à sur la muraille ? Déjà parce que c’est un cadre unique, mais aussi tout simplement pour avoir une vue imprenable sur les étoiles, loin de toute civilisation et surtout de la pollution de Pékin. Une alternative, notamment pour ne pas risquer d’endommager la muraille, est de dormir dans un village à proximité.

Je n’ai pas eu l’opportunité de dormir sur place mais de nombreux voyageurs l’on expérimenté. Ainsi, Elias a dormi sur la muraille à Huanghuacheng, autre site particulièrement sauvage de la muraille. Certains vont même jusqu’à faire des treks de plusieurs jours tout au long de la muraille !

Activités diverses sur la Grande Muraille de Chine

Je vous ai déjà parlé du Marathon de la Grande Muraille de Chine dans mon article sur les plus beaux marathons du monde. Celui-ci a lieu chaque année au mois de mai. A Mutanyu, la montée vers la muraille s’effectue en télésiège tandis que le descente se fait à l’aide d’un toboggan géant, dans une sorte de luge. La section de Simatai permet, quand à elle, de redescendre en tyrolienne au-dessus d’un lac, sur une longueur de 400 mètres. Enfin, encore plus insolite, certains voyageurs comme Heloise qui a pu assister à un concert de Fat Boy Slim avec la muraille en décor !

Pour terminer, vous trouver ci-dessous quelques photos supplémentaires de Mutanyu et Simatai, les deux sites que j’ai eu la chance de visiter.

La muraille de Chine

Un peu de monde à Mutianyu mais cela reste raisonnable

Une portion de Mutianyu sans personne... Vite, une photo !

Une portion de Mutianyu sans personne… Vite, une photo !

Muraille de chine

Simatai, le calme à l’état pur…

Simatai

Voilà le genre de montée qu’offre Simatai

Muraille de chine en ruines

Simatai, ce sont des zones renovées mais aussi de magnifiques ruines !

 

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

6 CommentsLaisser un commentaire

    • Le problème est qu’il y énormément de marches sur la muraille, donc ce n’est pas vraiment praticable à vélo, ou sur de toues petites portions. Par contre ça doit être possible de la longer d’une manière ou d’une autre pour justement bivouaquer dessus 🙂

  • Je serai à la Grande Muraille dans un peu moins de deux mois. J’ai l’intention d’aller dormir dans la petite auberge suggérée par Novo-Monde à proximité de la muraille à Simatai et ensuite de faire la randonnée de Simatai à Jinshanling. J’ai très hâte !

  • Bonjour Christopher,

    Nous partons en tour du monde en septembre 2014. Nous serons à Pékin en Octobre et nous voulions voir la muraille sur la portion Simatai comme l’ont faits les Novo-Monde.
    Es-tu finalement allé dans l’auberge qu’ils conseillent?
    Si oui, avec les rénovations de la portion, est-ce toujours possible d’aller facilement voir la muraille depuis l’auberge?
    Merci,
    Anaïs & Maxime

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.