Quelques conseils pour travailler et gagner de l’argent en voyage

Bateau de plongée

Je vous propose de découvrir quelques solutions pour travailler en voyage grâce à cet article rédigé par mon ami Anto du blog La plongée sous marine, un blog que je vous recommande si vous aussi vous voulez découvrir les fonds marins du monde entier 😉

Ah voyager ! Le grand air, les rencontres, les beaux paysages et les cultures exotiques… Mais pour pouvoir profiter de tout ça, comme toujours, le nerf de la guerre c’est l’argent. Alors il y a bien deux façons de faire des tours du monde : avec une grosse cagnotte accumulée avant de voyager dont on prendra soin tout au long du voyage ou bien en travaillant dans les différents pays visités. Car soyons honnêtes, aujourd’hui, trouver un sponsor pour financer son voyage, c’est plutôt rare.

Avec ou sans Visa de travail il y a plusieurs façons de travailler en échange de services ou d’argent. Voici quelques exemples de petits boulots qui peuvent vous permettre de faire quelques kilomètres supplémentaires sur la route :

  • Travailler dans un hôtel backpacker : Dans de nombreux endroits dans le monde les hôtels backpackers proposent des petits boulots aux voyageurs sans demander de visas. Vous aurez probablement à faire le ménage, la lessive, préparer les lits et tenir la réception. Dans d’autres endroits vous devrez faire la promotion de l’hôtel en allant au terminal d’autobus ou autres gares pour proposer aux nouveaux arrivants de venir avec vous. Le plus souvent vous serez rémunéré en hébergement gratuit, en pourboire et parfois nourriture. J’ai souvent rencontré des voyageurs qui se sont installés quelques temps dans une ville dans ces conditions et étaient rémunérés. N’attendez pas de grands salaires qui seront souvent à la même hauteur que ceux des locaux…Votre atout ici est votre capacité à parler une langue étrangère et donc d’attirer d’autres touristes. Courtoisie et sens du service seront de bons points. Une petite expérience est un plus mais généralement, on apprend tout sur le tas (Pas de soucis les gars, un jour ma mère m’a appris à faire mon lit…)
  • Bar/Restaurant : C’est le travail des backpackers par excellence. Travailler dans un restaurant au service ou à la plonge. Dans certains endroits une expérience proche du néant vous sera demandée (Pas de soucis les gars, un jour j’ai servi la dinde à Noël…). Mais dans d’autres, là où il y a beaucoup de touristes et de backpackers cherchant un boulot, vous devrez vous démarquer par votre expérience. Parler plusieurs langues est encore un avantage. Vous serez normalement nourri, payé et collecterez quelques pourboires. Là encore votre salaire devrait se rapprocher du minimal national…
  • Ciseaux et peigneCoiffeur : J’ai découvert avec mon amie que c’était quelques chose d’extrêmement utile que de savoir couper les cheveux. Préparer une carte de visite avec un numéro de téléphone si possible et faites le tour des hostel pour y laisser votre carte et vous serez sûr d’avoir plusieurs coups de téléphones par semaine. Comme vous n’êtes pas un salon, proposez un prix quelques dollars en-dessous de la moyenne locale, cela vous permettra de mettre un peu de beurre dans vos épinards. Généralement une coupe ne prend pas beaucoup de temps et permet de rencontrer d’autres voyageurs. Vous devrez bien sûr être un véritable coiffeur pour vous lancer là-dedans. (Pas de soucis les filles, un jour j’ai coupé les cheveux de ma poupée)
  • Blogueur : Alors cela fera sourire certains, mais blogueur de nos jours, c’est un véritable métier qui vous permettra de voyager. Je connais quelques personnes en tour du monde qui  publient des articles sponsorisés et gagnent des sommes plutôt rondelettes. Mais attention comme vous pourrez le lire sur plusieurs sites, tout cela se prépare à l’avance et ce n’est pas avec un petit overblog que vous ferez succès. Bon design, idées originales, articles fréquents et beaucoup de temps consacrés au référencement vous permettront de décrocher quelques contrats. (Pas de soucis, un jour j’ai eu 50 Like sur un statut Facebook)
  • Freelance : Un bon terme tiroir pour parler de vos compétences. Vous pouvez être freelance dans beaucoup de secteur : programmateur, pigiste, etc. Le truc c’est de décrocher un contrat dans votre secteur et d’avoir la possibilité de travailler et d’envoyer votre travail depuis internet. C’est ce que fait mon ami programmeur Maxime : il prend deux jours par semaine pour aller travailler dans des open office et rendre son travail dans les temps. Il vous faudra tout d’abord avoir une compétence qui se prête au jeu et surtout être très sérieux sur vos délais. Car en voyage on oublie souvent quel jour de la semaine nous sommes… (Pas de soucis, je termine de débugger votre logiciel pendant voyage en bus entre Alice Spring et Cairns)…
  • Instructeur de plongée : Pour finir vous pouvez pratiquer le plus beau (autodéclaré) métier du monde. (Pas de soucis, un jour j’ai fait du snorkeling et j’ai même pas bu la tasse!) C’est en tout cas la voie que j’ai choisie et qui me permet de travailler actuellement sur la Grande Barrière de Corail après avoir passé un an dans les Caraïbes…Si pour devenir instructeur de plongée, l’investissement est conséquent en temps et en argent, le retour sur investissement est là. Partout où on trouve un bout de corail, vous pouvez être sûr que quelqu’un va monter un diveshop. Il y a roll-over continu dans cette profession qui vous permet de facilement trouver un boulot. Faites attention à votre CV et aux compétences que vous présentez. L’expérience en plongée se compte en nombre de certifications, ne passez pas votre PADI Instructeur dans un centre de plongée si vous ne pouvez pas obtenir ces précieuses certifications derrières… Les salaires ne sont pas mirobolants, les heures sont importantes et vous devez souvent faire du service après vente (entendez par là, sortir en boîte de nuit avec vos étudiantes…) mais le jeu en vaut la chandelle.

Ceci n’est bien sûr pas une liste exhaustive mais vous donnera une petite idée de ce que l’on peut faire pour prolonger son voyage. Attention tout de même aux arnaques qui dans certains endroits du monde sont fréquentes.

Merci beaucoup à Anto qui nous présente ici quelques bons plans bien pour travailler en voyageant. Et vous, un petit retour d’expérience à partager ?

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

25 CommentsLaisser un commentaire

  • Merci pour toutes ces idées ! Certaines recoupent plusieurs de mes rêves, pour mes vies futures … J’ai déjà commencé à suivre les formations PADI (j’en suis au niveau 3); qui sait, un jour j’aurai peut-être le brevet de divemaster et je travaillerai sous les eaux du monde entier ! 😉

    • N’hésites pas à visiter le blog d’Antoni ou carrément le contacter directement si tu as besoin de conseils. Dans quelques jours je vais publier un interview du mister sur le site, tu en sauras plus sur son parcours 🙂

    • Si tu es déjà au Rescue, je pourrais te conseiller quelques trucs pour passer aux niveaux suivants et avoir une expérience valorisante pour devenir instructeur. Je vais bientôt faire un article sur comment devenir Instructeur pour pas trop cher.

  • Je suis pour voyager à l’œil avec des sponsors 🙂

    Plus sérieusement, je préfère accumuler avant et ne pas travailler pendant. A moins que ce ne soit un voyage « sans fin », mais je ne suis pas dans ce cas.

    • Haa les sponsors, on en rêve tous à un moment ou un autre mais ça reste pour une poignée d’élus 🙂
      Pour l’instant je suis comme toi, je préfères mettre de coté avant pour mes voyages, mais je me tâte et expérimenter l’Australie 3 ou 4 mois l’année prochaine avant mon voyage en Amérique du Sud…

    • Je garantie que ça marche bien! Apparemment les backpackers sont pas trop fans des salon de coiffure (il faut voir la tignasse de certains 🙂 ) et préfèrent le faire dans un cadre plus « casual ». C’est aussi un très bon moyen d’échanger des bons plans entre voyageurs…

      • Je connais pas mal de filles qui ont regretté leur expérience chez le coiffeur en Asie… Des habitudes et des cheveux trop différents ajoutés à la barrière de la langue, et ça donne un résultat disons… hors du commun 🙂

    • Je connais effectivement des gens qui arrivent très bien à vivre en donnant des cours d’anglais, notamment au Japon ou en Chine. Tu as donné des cours toi-même ? Dans quel pays ?

  • Merci pour toutes ces idées ! c’est la première fois que j’entends l’idée de devenir instructeur de plongée pendant le voyage, mais je trouve que c’est cool 🙂

  • Les voyages sont formidables… Et quand on peut gagner de l’argent en même temps, c’est le top.
    J’ai pas mal d’amis qui ont fait un tour du monde avec une escale assez longue en Australie pour mettre un peu d’argent de côté. Apparemment, c’est assez facile de trouver du boulot là-bas, et plutot bien payé 😉

    • Il y en effet pas mal d’opportunités de jobs en Australie mais certains galèrent aussi à trouver. Encore une fois, et comme dans bien des domaines, c’est avant tout question de volonté et de motivation !

  • Parfaitement d’accord avec toi @christopher des fois c’est difficile d’en trouver dans certains pays mais tout dépend le motivation de la personne. Il faut dire qu’il y’a des gens qui ne font pas trop d’effort… la faute à qui?
    Sinon c’est un excellent moyen et des fois très amusant de se faire de l’argent en voyage et d’en vivre.

  • Très bon article. Effectivement beaucoup de gens cherchent la solution miracle pour voyager tout en gagnant de l’argent. Bloguer est pour moi la meilleure solution mais loin d’être la plus facile. Instructeur de plongé ou de surf doit également être plutôt sympa (mais il faut savoir plongé :s ).
    Travailler dans un café ou un bar est également une bonne solution, à la porté de tous.
    Merci de ces conseils.

  • Je suis en effet passionné de voyage et j’ai créé mon blog il y a quelques mois. Mon rêve est, bien entendu, de pouvoir en vivre et voyager, j’en suis malheureusement très loin. J’essaie donc de voyager durant les vacances que je peux avoir.
    Je n’ai aucune expérience en temps que professeur de surf, de plongé ou autre discipline de ce genre, même si j’envie toujours les personnes qui enseignent ces disciplines.

  • C’est vrai que le milieu des bars et de la restauration est parfait pour les backpackers! En plus, c’est une excellente façon de rencontrer des gens. Dans certains pays, il existe même des agences de serveurs qui placent les gens dans des banquets et des cocktails.
    Un autre job parfait pour les voyageurs est celui de « femme de chambre ». Ça peut paraître ingrat, mais ça permet d’accumuler un peu de sous pour sa prochaine destination!

  • Couper les cheveux, je n’y avais pas pensé. Encore faut-il savoir le faire. Et puis j’imagine que c’est pas toujours facile de comprendre ce que veut un client quand on ne parle pas forcément la même langue.

    Pour vivre de son blog, cela prend beaucoup de temps. Il faut vraiment y mettre beaucoup de cœur avant que cela commence à payer. Beaucoup se lancent mais peu y arrivent.

    Les bars et restaurants, c’est une bonne idée aussi.

  • Merci pour cet article, je cherche moi-même des solutions pour partir et financer mes voyages donc je pense sérieusement à l’expatriation.

  • C’est vrai qu’il existe plusieurs petits boulots quand on fait des voyages. Comme moi par exemple, j’ai mon blog et me rapporte bien et aussi je peux l’emmener même au bout du monde.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.