Voyager ouvrirait l’esprit et bloguer le refermerait ? Top 10 des bloggeurs voyageurs

Balade en bateau à Tokyo

Cet article a été rédigé par Tunimaal, voyageur blogueur du site www.gaijinjapan.org/. Il partage avec nous son point de vue sur le blogging voyage et ses travers. Je mesuis permis d’ajouter des petites légendes aux photos accompagnant l’article.

Serpent en Australie

La photo typique d’un voyageur non ?

Presque 2 ans que je blogue et surtout plus de 4 ans que je suis partis en tour du monde. Et de cela j’ai tiré pas mal de constats, dont un qui pourrait être alarmant : voyager ouvrirait l’esprit et  devenir blogueur le refermerait. Voici pourquoi…

Le 5 novembre 2009 et le 22 février 2012, retenez ces dates, elles sont importantes (non je déconne). A la première date, je montais dans l’Eurostar de Paris, qui m’emmena vers Londres pour prendre un vol vers Hong-Kong. C’était le début de mon tour du monde censé durer 1 an. Censé seulement, parce que depuis, je n’ai jamais retrouvé la route du retour (certainement parce que je n’ai pas la volonté de la chercher).

… 2 ans de blogging voyage…

Le 22 février 2012, je faisais mon entrée officielle dans le monde des blogueurs voyage avec mon blog de voyage au Japon. Enfin, « blogueur voyage » c’est un bien grand mot. J’ai donc lancé mon blog sur le Japon parce que je voulais partager mon expérience de vie là-bas et surtout parce que j’ai un projet en tête. Enfin plutôt un défi : celui de faire le tour du Japon à pieds en 2015. J’avais donc 2 objectifs en tête.

Fier de mon blog, que je considère un peu comme mon bébé vu que j’ai tout réalisé tout seul (et des fois je me demande comment j’ai fait au vu de mes compétences en informatique), je me suis lancé à la conquête du net, avec pour but de faire connaître mon blog. J’ai essayé de nouer des contacts avec d’autres blogueurs, pour partager, faire des rencontres, échanger, apprendre et découvrir … Enfin tout le blabla habituel. Et souvent ça se passe super bien, mais d’autres fois non. Bon après tout, le Net n’est que le reflet de la vie réelle, même si parfois les choses y sont décuplées parce que certaines personnes se croient « plus fortes » derrière un écran d’ordinateur.

Et là, moi qui faisais mon petit tour du monde depuis novembre 2009, moi qui me croyais un voyageur, je suis tombé de mon piédestal, et assez violement je dois le reconnaitre. Il semblerait que je ne sois pas un voyageur, non loin de là, très loin même. Mais alors que suis-je ? Qui suis-je ? Que fais-je depuis 4 ans maintenant ? Mais surtout pourquoi ne serais-je pas un voyageur ?

… pour se rendre compte que réel et virtuel c’est kif-kif …

Les blogueurs voyages, ces petits êtres du Net vous vendent du rêve au travers de leurs articles, photos et vidéos. Mais ces petits êtres ne sont que des êtres humains et j’en fais partie. Quand on rentre dans cet univers on pense que tout le monde est gentil et mignon, et puis après on se rend compte que tout est pareil en réel et en virtuel, et qu’il y a des affinités qui se créent et d’autres pas.  D’ailleurs l’excellent article de Jordane, du blog « Mon Bon Pote Officiel », intitulé « Golden Blog Awards : le poulailler de l’esprit de compétition » donne assez bien le ton sur une partie de cet univers.

Et en fait, en presque 2 ans d’échanges et de dialogues avec pas mal de blogueurs je commence à me demander si pour certains d’entre eux le blogging ne leur referme pas l’esprit qu’ils sont censé ouvrir en voyageant ? Si les chiffres ne leurs montent pas à la tête et si certains ne catégorisent pas trop les autres ? Je m’explique en prenant plusieurs éléments concrets, puisque j’ai eu la même discussion avec de très nombreux autres blogueurs sur le sujet. Voici donc pourquoi certains bloggeurs ne seraient pas des voyageurs. J’expose ça en 10 points :

La foule à Tokyo

Un habitant de Tokyo parmi tant d’autres ?

    1. Ton blog ne parle que d’un seul pays : là c’est ton grand pêché pour beaucoup d’autres blogueurs voyage : tu ne présente qu’un seul pays. Et donc pour certains d’entre eux, le fait de parler que de celui-ci ne fait pas de toi un voyageur, même si tu es dans ce pays, que tu y voyages et essayes sans cesse de le découvrir plus en profondeur. Merde alors, tu aurais dû faire un blog tour du monde comme tout le monde ^_^
    2. Tu n’es pas une fille : ton plus gros défaut en soit, ou du moins l’un des plus gros. Tu es né avec le mauvais sexe pour être un blogueur voyage. Enfin, parfois c’est l’impression que tu as. Si seulement tu avais pu être une fille, ce serait passé beaucoup mieux pour toi. Tu aurais pu intégrer cette communauté de filles voyageuses et bloggeuses au grands succès (et qui souvent le méritent). Parce que bon, même sur le Net ça reste quand dans la vraie vie : tout le monde porte plus d’attention aux filles (et toi le premier). Si seulement tu avais été une fille, tu aurais pu avoir les excellents blogs de Lucie, Sarah, Adeline, Lucie, Julia et plein d’autres que j’oublie encore… Mais pourquoi il y a-t-il tant de communautés de « bloggeuses voyages »  et rien pour les hommes, ou presque ? Pourquoi ce « sectarisme » ? Ne sommes-nous pas « pareils » ?
    3. Tu ne voyages pas en mode galère et pauvre : autre pêché mignon, tu ne voyages pas « sans le sou ». Du moins tu ne voyages pas en mode « économies à outrance », auto-stop, couchsurfing, backpack et autres techniques pour faire ton « pauvre » ou ton « radin » c’est selon. De ce fait, tu n’es pas un aventurier, pas un baroudeur et donc pas un voyageur.  Bah oui si tu ne voyages pas dans les pays pauvres exclusivement et que tu n’expérimentes pas leur mode de vie, si tu ne joues pas au pauvre, tu n’es pas un voyageur quoi. Les gens là-bas sont pauvres et toi pas, alors vis comme eux, c’est un jeu ludique dont toi tu connais la fin : dans ton lit parisien bien au chaud et le ventre plein.
    4. Tu ne fais pas un tour du monde : encore une faute de ta part, ou enfin presque. Tu ne fais pas partie de ces gens qui font le « tour du monde », le vrai, celui qu’on fait en un an et où le but est de faire un maximum de pays possible tout en bouclant la boucle. Celui où l’on voyage avec son sac-à-dos pour seul compagnon et où l’on se laisse pousser la barbe sans la raser, signe de notre rébellion à la société moderne. Attention si tu voyages plus qu’une année, la date de péremption est dépassée et on t’appellera un expatrié, surtout si tu restes plus d’une semaine ou d’un mois (selon la taille) dans un pays.
    5. Tu voyages trop longtemps : et oui, tu voyages trop longtemps. Mais pas dans la durée globale mais dans la durée par pays. Quel con aussi, qu’est-ce qui t’as pris de passer 1 an en Australie, 1 an aux USA, 1 an en Argentine… Quel con tu es que de faire un « Permis Vacances Travail ». Pourquoi t’as écouté ton instinct et non pas les « vrais voyageurs ». Maintenant à cause de ça, tu n’es qu’un simple « expatrié » qui a visité plusieurs pays mais surtout vécu dedans.
    6. Tu n’as pas l’un des blogs les plus populaires : tu n’as pas les chiffres vertigineux de certains, tu ne fais pas les magouilles hallucinantes d’autres pour les monter, tu ne comptes pas tes visiteurs en plusieurs milliers par jour. Tes statistiques sont « normales » et ton compte en banque ne flambe pas comme il le fait pour les vrais « voyageurs ». Oups excusez-moi, je ne voulais pas dire compte en banque mais plutôt « égo ». A croire que les statistiques, l’égo et le compte en banque sont proportionnellement liés. J’ai d’ailleurs souvent constaté ce que j’appelle « les paliers des 3 fois 1000 ». Dès qu’un blogueur dépasse 1000 visiteurs par jour, plus de 1000 membres sur ses réseaux sociaux et plus de 1000 euros de revenus par mois, il change. Et dans le domaine du voyage, il devient un « vrai » voyageur et les autres ne sont que des apprentis ou des suiveurs.
    7. Tu n’es pas de la 1ère génération de blogueurs : ah si seulement tu avais eu la bonne idée de lancer ton blog il y a 10 ans. Si seulement… Si seulement tu t’étais réveillé un peu plus tôt. Tu aurais pu être dans ce cercle très « fermé » et select des « anciens » blogueurs voyages, celui où les nouveaux rentrent à dose homéopathique. Celui de la 1ère génération, celle des « vrais ». Malheureusement, tu n’y es pas donc tu ne peux pas être reconnu comme un « voyageur » par la communauté. Encore un mauvais point pour toi. A croire que tu les cumule tous dis-donc. Ou est-ce que c’est toi qui deviens parano dans l’histoire ?
    8. Tu n’es pas un parisien : quelle idée de ne pas habiter dans la capitale française ? Pourquoi ne vas-tu pas plus souvent voir la dame de fer ? Au moins cela te permettrais de rester en contact avec ces blogueurs voyage, tu sais tous ces vrais voyageurs… Tu devrais peut-être penser à déménager un peu ou à aller là-bas un peu plus souvent. Tu avais complètement oublié que la France est un pays centralisé et que c’est là-bas que tout se passe. Pourquoi les plus grandes entreprises auraient leur siège à Paris et pas les blogueurs voyage ? Quel con que tu es alors.
    9. Tu n’as pas de blog : ça c’est le comble du comble. Non mais sérieusement, comment peut-on se prétendre voyageur et ne pas avoir de blog ? Non mais quand même, on est en 2013, bientôt 2014, il faut donc être à jour, un peu comme les logiciels sur les ordis. Ne pas être un blogueur alors qu’on voyage, c’est une connerie. Va peut-être falloir que tu t’y mettes et vite ^_^
    10. Tu écris avec une orthographe à chier : bon aller, tu es un blogueur, tu es un voyageur, mais ton problème c’est l’orthographe ou bien la façon dont tu t’exprimes. Tu te retrouves ainsi éjecté de toutes communautés de voyageurs parce que ta façon de t’exprimer ne leur plaît pas. Ton papa il t’avait pourtant dit d’être plus studieux en cours, tu aurais du l’écouter. 😉 Dommage parce que tu vas finir un peu comme « Radou » qui est parti faire un tour du monde depuis Octobre 2010 et tient un blog mais que personne ne suis. Si tu veux être reconnu comme un voyageur, ne fais pas ça : http://www.impeople.fr/

En clair, si tu rentres dans une de ces 10 cases, tu as de fortes chances de ne jamais être reconnu comme étant un vrai voyageur par certains autres blogueurs (je précise certains, pas tous et heureusement). Mais est-ce que cela fait de toi un « non-voyageur » ? Je ne crois pas non, et heureusement.

… parce que bloguer peut rendre con

Voyage Nouvelle Zelande

Un site touristique en Nouvelel-Zélande… Définitivement pas un voyageur :)

Si tu es catégorisé comme cela dès que tu blogues c’est par des personnes qui sont comme elles sont dans la vraie vie tout simplement. Tout le monde s’évertue à reconnaître que voyager ouvre l’esprit, ouvre de nouveaux horizons, permet d’apprendre de l’autre, de découvrir, de se donner une nouvelle vision du monde.

Mais malheureusement, bloguer referme tout ça. Les gens ne pensent plus qu’à leurs satanées statistiques, n’écrivent plus pour le plaisir d’écrire mais pour le plaisir de faire des visites, même si il faut faire perdre son âme à son blog. Combien de blogs ont changés de lignes éditoriales dans le temps juste pour coller aux attentes des « visiteurs en masse » et ainsi passer « les paliers des 3 fois 1000 » ? Est-ce que cela fait d’eux les vrais voyageurs et les autres les faux ? Définitivement non, cela montre juste que l’appât des chiffres, qu’ils soient financiers ou virtuels, est toujours aussi dangereux et corrompt « l’esprit ouvert » de certains voyageurs.

Sur ce, je dis à bon entendeur « salut » parce que personnellement, j’estime qu’est voyageur celui qui a envie de croire qu’il l’est et que personne ne peux « catégoriser » de la sorte. Après tout chacun est ce qu’il veut être non ? Vous en pensez quoi ?

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles Site de l'auteur

Aala Kanzali

Aala, qui parcours le monde à son rythme, et ce depuis Novembre 2009. Il enchaîne les pays selon ses envies, reste plus ou moins longtemps sur place et vous fait découvrir tout ça avec lui. Actuellement au Japon depuis Mai 2011, où il prépare un tour du Japon

84 CommentsLaisser un commentaire

  • Bon ben moi j’ai la chance d’être une fille, d’avoir fait un tour du monde, d’habiter Paris, d’avoir créé mon blog en 2009 et pourtant je ne sais toujours pas ce que c’est qu’un voyageur !

    Pour moi être voyageur c’est d’abord avoir un état d’esprit différent, d’être dans la rencontre, la générosité, le partage et la considération d’autrui à un niveau égal au sien… Dans le blogging de voyage il y a de tout comme partout. comme dans tous les milieux, il y a des gens sympas et d’autres moins, des gens généreux et d’autres moins, des égocentrés (c’est ça aussi le blogging) et d’autres moins. Comme dans tout il y a des affinités qui se crééent et d’autres pas. Des rencontres qui se font et d’autres pas. C’est vrai qu’à Paris on se rencontre mais on se rencontre ailleurs dans le monde et c’est sympa.
    Personnellement je n’attends pas la reconnaissance de mes pairs mais plutôt celle de mes lecteurs et je crois que tous les blogueurs devraient avoir cela en tête avant de se critiquer les uns ou les autres.

    Perso j’écris pour celles qui veulent voyager seules mais qui n’osent pas, ceux qui aimeraient voyager mais ne peuvent pas, ceux qui s’évadent de leur vie quotidienne quand ils viennent me rendre visite sur le blog… Voilà ce que j’ai en tête quand j’écris et ce que vont penser les autres blogueurs ben je m’en fiche et je crois que tout le monde devrait faire pareil 🙂

    Bloguer c’est d’abord une passion, il ne faut pas l’oublier !

    • Adeline,

      je suis 100% d’accord avec tout ce que tu dis.

      Quand j’ai commencé mon blog j’avais qu’une chose en tête, m’éclater en faisant ça et me faire plaisir. Et c’est le cas. J’ai réussis à créer des liens forts avec d’autres blogueurs mais aussi pas mal de mes lecteurs. J’ai rencontré plein d’autres personnes et c’est le pieds le plus total en soit. C’est ce que je trouve magique dans un blog et que j’aime beaucoup: le fait que tu puisses créer une proximité avec les gens.

      Après, malheureusement, il y a, comme dans tous les aspects de la vie, des côtés obscurs et sombres. Ce n’est pas toujours la vie en rose …

      Mais bon ça ne nous empêche pas de bloguer et de faire ce qu’on aime, peut importe qui on est ^^

    • C’est clair que le blogging de voyage n’est pas parfait, loin de là. Étant blogueur ciné depuis 4 ans et blogueur voyage depuis même pas 6 mois, je penses avoir un peu de recul par rapport à ses atouts et ses travers.

      Que ce soit dans le ciné ou dans le voyage, il y a eu une explosion du nombre de blogs ces dernières années. Mais les communautés sont très différentes. La communauté voyage semble « en avance », nettement plus pro, plus présente sur les réseaux sociaux, mais aussi plus « commerciale ». Le tourisme est un secteur qui paye et du coup les blogueurs reçoivent de nombreuses propositions. D’où cette course aux statistiques.
      Dans la communauté cinéma, quasiment personne n’est sur Google + et surtout la plupart des blogueurs ne monétisent pas ou peu leur site. Un blog ciné permet avant tout d’assister aux films en avant première et de recevoir quelques goodies/blu-ray sympas de temps à autre. Pas de quoi sauter au plafond.

      Du coup, j’ai l’impression que les blogueurs ciné écrivent par passion alors que beaucoup de blogueurs voyage, comme le souligne Tunimaal, écrivent avec des arrières-pensées, dans le but d’attirer le visiteur…

  • Chacun son blog, son mode de voyage, ces destinations, ces envies et désirs.

    On aime ou on n’aime pas. Pourquoi toujours chercher le débat ou à se justifier de par son blog ou ces voyages.

    Personnellement, je blogue à ma manière et elle ne satisfait pas beaucoup de gens mais qu’importe, c’est mon espace de parole.

    Je vois dans cet article, autant une réalité qu’un mensonge selon la vision que l’on a si on est blogueur, lecteurs, ou autres.

    C’est clair qu’il y a des gens qui prennent le melon assez rapidement mais qu’importe continue à faire ce que tu fais et bien 😀

    • Salut Stefan,

      je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis « chacun son blog, son mode de voyage, ses destinations, ses envies et ses désirs ».

      Comme le dit l’adage: « les goûts et les couleurs ne se discutent pas » non?

      Et je te rejoins aussi sur le fait qu’un blog est notre espace de parole, et peu importe le nombre de gens qui le regarde, le lise ou qui aime, tant que cela nous convient personnellement. C’est ce qu’il y a de plus naturel en soit au final.

      Je préfère largement cela au blogueurs qui vont juste chercher du chiffre pour faire du chiffre et qui ne vont pas hésiter à faire des choses « anormales » pour l’atteindre.

      Par contre je ne te suis pas à 100% quand tu dis: « Je vois dans cet article, autant une réalité qu’un mensonge selon la vision que l’on a si on est blogueur, lecteurs, ou autres. »? J’avoue que je ne vois pas ou tu veux en venir. Pourrais-tu m’éclairer?

      • Ce que je veux dire par cette phrase : une réalité qu’un mensonge selon la vision que l’on a si on est blogueur, lecteurs, ou autres. »

        Selon ton point de vue, si tu es lecteur, tu peux adhérer et penser que le blogueur dit la vérité. Autant lorsque tu es blogueur, tu peux penser que le blogueur raconte un mensonge car tu n’adhère pas.

        A chacun de faire SON point de vue. Le point de vue d’une personne à une autre peut changer.

        • Merci pour ta précision. Et je suis tout à fait d’accord avec toi sur ça… Et heureusement parce que sinon faudrait commencer à avoir peur là non? On n’est pas des robots, on n’est pas parfait et on est unique.

          Mais il faudrait que je « recadre » l’article. C’est plus quelque chose qui a été écrit après un constat fait avec plusieurs autres blogueurs, après des dizaines de conversations et toutes les idées qui ressortent là-dedans ne sont pas nécessairement mon ressentis, mais elles reviennent souvent, c’est un fait. Et un fait reste un fait.

    • Et pourquoi ne pas se justifier ? C’est aussi en partageant son point de vue que l’on croisera des personnes en accord avec nous 🙂
      Et puis qui sait, peut-être que ça convaincra certaines personnes de faire preuve de plus d’ouverture, ou alors de s’efforcer à publier des articles de qualité plutôt que quelques lignes à vocation commerciale !

  • Et bien alors, qu’est-ce qu’il t’arrive? Attention parce quand on commence à râler dans son blog de voyage contre les autres blogueurs voyageurs, c’est mauvais signe, on commence à tomber dans des généralités, des débats sans fin et stériles. On a tous des trucs qui nous énervent chez les autres, c’est la vie, on ne peut pas aimer tout le monde. Et tant mieux, parce que c’est impossible de faire l’unanimité aussi. Alors autant prendre du recul. A quoi bon, râler? Ca ne rendra pas les cons moins cons, mais c’est mauvais pour ton Karma et tes ulcères. Et puis, ce n’est pas buena onda comme disent les argentins.C’est important la Buena Onda. Allez je t’en envoie depuis Paris 😉 Et puis je t’envoie ça aussi: http://dai.ly/x1548n0

    • Salut Claire,

      ah je ne râle pas du tout haha ^_^ Au contraire.

      C’est tellement habituel de pointer les « bons côtés des choses » sur les blogs habituellement, qu’il serait sympa de mettre en avant aussi certains côté négatifs.

      Parce que « bloguer c’est fun » mais ça a aussi les revers de la médaille non? Faut-il pour autant les ignorer et ne jamais les mettre en avant? Faut-il les passer sous silence?

      J’ai écris cet article après avoir eu de nombreuses discussions avec d’autres blogueurs et j’avoue qu’à chaque fois, je me disais « ah mais tiens, c’est exactement le même ressenti que j’ai » et j’ai donc essayé de compiler les 10 plus gros ressentis qui sont ressortis. Certains je les ressens aussi, d’autres pas ^^

      PS: merci pour la vidéo 😀

  • Salut Christopher !

    Un très bel article avec lequel je suis d’accord à 90%. Comme tu prônes l’ouverture d’esprit, je suis sûr que tu ne m’en voudras pas de remettre en cause ton point n°10, même si on a déjà eu l’occasion d’en discuter 🙂 Ce n’est pas d’ailleurs spécifique au blog de voyage mais je suis un peu consterné par la tendance actuelle qui consiste à dire « Ouais, l’orthographe c’est pas grave, l’important c’est de communiquer ». C’est avec ce genre de raisonnement que tu te retrouves avec des articles du Monde.fr blindé de fautes et des liners sur BFM qui feraient sauter n’importe quel prof de français au plafond. Il ne s’agit pas de mettre au ban de la société les gens qui ont des problèmes avec l’orthographe (là on est plus que d’accord!) mais retourner la situation et incriminer les gens qui prônent le respect des règles, c’est le syndrome du mauvais élève qui pointe l’intello de la classe à l’école primaire… Un texte avec du fond c’est bien, un texte avec du fond et sans faute, c’est mieux. La preuve, le tien !

    • Salut Fabien,

      merci pour ton com et ton avis 😉

      Sur le principe je suis tout à fait d’accord avec toi pour l’orthographe et le fait qu’il faille la respecter. Mais ce que je voulais dire dans le point numéro 10, et c’est peut-être mal expliqué, c’est que si un voyageur s’exprime mal et qu’il blogue, doit-il pour autant être exclu par les autres? (point sur lequel on est d’accord).

      Moi aussi j’écris souvent avec des fautes, plus par fait que je ne me relis pas (faute de temps et par fatigue) et ça me fait chier quand je les vois, je ne le nie pas.

      Mais pour le blogueur que je cite, je sais que beaucoup de gens ne liront pas ses récits, alors que ce qu’il vit c’est énorme (et ce n’est pas le seul dans ce cas), tout ça parce qu’il ne fera pas d’efforts de ce côté là.

      En tout cas je suis d’accord avec toi sur le reste 😉

      Un de ces 4 faudra qu’on se capte sur cette belle planète, qu’on aille boire un verre et qu’on en discute ^^

    • En même temps, il m’est déjà arrivé d’avoir mal au crâne en lisant certains papiers qui écrivaient pour écrire. Ils faisaient des « belles phrases » à outrance, et franchement, c’était incompréhensible. En tout cas pour moi.
      Je pense que même les sites avec des fautes d’orthographe massives ont leur place et leur lectorat potentiel 🙂

  • Pour moi être un voyageur c’est avant tout accepter qu’il n’y a pas une seule façon de voyager !!!
    Après, blog ou pas, TDM ou pas, seul ou pas, un pays ou 30… dans l’absolu on en a rien à foutre… Certains veulent s’immerger dans certains pays, d’autres voir du pays, certains veulent écrire et partager leurs expériences, d’autres les garder dans leur carnet de voyage… Nous sommes tous différents et il y a au moins autant de façon de vivre cette expérience à travers le monde !!!

  • Excellent article que j’ai pris plaisir à lire … tout comme c’était déjà le cas avec celui de Monbonpote.com sur les GBA 🙂

    J’ai l’impression de découvrir l’envers du décor sur le blogging … maintenant est ce lié au thème du voyage uniquement ? je ne le crois pas …

    Personnellement je blogue depuis à peine 5 mois et je n’ai pas trop encore rencontré les problèmes dont tu parles … pourtant je ne suis pas une fille, je ne voyage pas en mode galère et pauvre (je ne suis pas aisé non plus !), je ne fais pas de tour du monde, je n’ai pas de blog populaire, je ne suis pas de la 1ère génération de blogueurs (quoique j’aurais pu puisque j’étais déjà sur internet dans les années 1990 mais sur d’autres activités) et je ne suis pas parisien 🙂

    Je pourrais peut être nuancer sur le fait qu’au travers de commentaires laissés sur certains articles de blogueurs plus anciens, j’ai un peu senti le fait que les purs blogueurs voyages n’aiment pas le tourisme de masse, ce que j’ai beaucoup fait et continuerais encore à faire … mais comme au moins 90% des voyageurs ne sont pas des routards et ne font pas de tour du monde, je trouves tout de même mon public … Mes propres expériences servent forcément à d’autres.

    Après je blogue pour le plaisir et à temps partiel puisque j’ai une activité salariée CDI, je ne cherche donc pas à faire particulièrement de l’audience et ne fait d’ombre à personne. Et je suis de l’avis d’Adeline où c’est surtout la reconnaissance des lecteurs qui est recherchée et non celle de ses pairs …

    A côté de cela je commence tout de même à nouer des relations « amicales » avec d’autres blogueurs, et peut être même plus précisément des blogueuses car curieusement elles sont bien plus nombreuses …

    • Et oui, c’est très important d’avoir aussi des blogs plus « mainstream », car ça ne rime pas avec médiocrité comme certains peuvent avoir tendance à le croire. Chacun son type de vacances et de voyages. Et comme en plus tu sembles accepter les articles invités, tu ouvres la porte à d’autre types de voyages pour tes lecteurs. Cela créera peut-être de nouvelles envies 🙂

    • Oui en effet, les blogueuses sont bien plus nombreuses et bien plus actives. Et la majorité sont vraiment cool et amicales (heureusement hein). Mais je trouve ça un peu dommage parfois qu’il y ait un phénomène de communauté lié aux sexe du voyageur. Alors certes les conditions de voyages ne sont pas les mêmes etc etc … Mais c’est tellement plus conviviale quand on est tous ensemble et qu’on partage sans regarder qui est l’autre ou ce qu’il représente non?

      Sinon, les 10 points que je mets en avant ici sont les 10 points que j’ai souvent entendus dans des conversations avec d’autres blogueurs, et bien sûr il y a et il y aura toujours des exceptions. ^^

  • Pour moi voyager et bloguer c’est partager sa passion, ses rêves. Et c’est bien là le gros problème, c’est que beaucoup de blogueur ne connaissent pas la limite entre le virtuel et le

    Je passe beaucoup de temps à lire des blogs voyages et on se rend vite compte que peu de blogs sont crédibles. On trouve des incohérences dans leur récit de voyage montrant que le blogueur ne connait même pas la destination….

    • Oui, ça c’est un problème récurrent ! De très nombreux bloggeurs parlent d’un lieu parce que « c’est tendance » ou tout simplement pour meubler alors qu’ils n’y sont eux-même jamais allés…

    • Là c’est encore un autre problème je dirais. plus de l’ordre de l’éthique. Chacun à la sienne, chacun à ses valeurs. Après, je suis du même avis que toi lorsque je vois des personnes qui écrivent des choses sur des endroits qu’ils n’ont jamais visités en se faisant passer pour des experts… C’est souvent pour « meublé » comme le souligne Christopher, mais c’est aussi souvent pour des raisons monétaires parce qu’ils sont payer pour écrire sur ces endroits, même si ils ne les ont jamais visités. Personnellement c’est une des limites que je ne franchirais jamais. il est hors de question que je publie sur un lieu que je n’ai pas visité en disant tout et n’importe quoi dessus. Je fais confiance à ceux qui y sont aller pour cela ^^.

  • Il y a beaucoup de vrai là-dedans, mais je ne ferais pas la distinction entre blogueur et non-blogueur. Le voyage tout court n’ouvre pas forcément l’esprit. Je suis toujours assez consterné quand je voyage du nombre d’autres voyageurs croisés qui bombent du torse parce qu’eux, ils sont allés dans tel pays soi-disant dangereux, ils ont vu des indigènes qui n’avaient jamais vu un blanc et arrive généralement dans les 5 premières minutes de la conversation a te glisser combien de pays ils ont visité. Mais comme je suis en général plus vieux qu’eux, ils la jouent prudent tout de même, ils me demandent combien j’ai de pays au compteur. Ils semblent surpris quand je dis que je ne sais pas. Évidemment, j’ai une vague idée, mais j’esquive. Se croire un plus grand voyageur parce qu’on a plus de pays au compteur !! Visiter 5 pays avec une semaine dans chaque serait mieux que 3 mois dans un seul 🙁
    Mais pour en revenir aux blogueurs qui est le sujet de départ, je dois bien reconnaître à mon corps défendant que je tombe assez facilement dans le travers du 3 (tu ne voyages pas en mode galère et pauvre). C’est idiot j’en convient mais bon …
    Pas d’accord pour le 10 par contre. Je suis une catastrophe en orthographe, et bien j’ai acheté un correcteur efficace pour pallier à mes lacunes. Les articles bourrés de fautes, c’est tout de même pas top, ça fait négligé.

    • Pour le coup le coté « faire le plus de pays possible » est vrai pour de nombreux voyageurs, mais moins pour les bloggeurs. Ou en tout cas pas de la même manière. La plupart des bloggeurs voyage avec qui j’ai discuté ont pour la plupart commencé en enchainant les pays, mais aujourd’hui ils prennent leur temps, savourent un lieu et prennent le temps d’en découvrir les multiples facettes…

    • Ça aussi c’est quelque chose qui me fait halluciner cette façon de réciter son CV du voyageur à tout va, comme tu le dis. Je me rappelles lorsque j’étais au Canada, j’étais à une soirée PVTistes (Permis Vacances Travail) avec un ami. On parle avec un autre français sur place. Il venait d’arriver depuis 1 mois au Canada et commençait à nous baratiner qu’il venait de faire la seule chose que personne d’autres n’avait fait avant lui (du chien de traineau) et que pour ça c’était un aventurier et tout le blabla. J’avais envie, à plusieurs reprises, de lui dire « tu sais j’ai fais du chien de traineau à minuit en observant les aurores boréales », mais je m’abstenais parce que c’était intéressant de le voir se réjouir en croyant qu’ils nous bluffaient. Et puis là, mon ami l’a regardé et lui a dit « Aala ça fait 2 ans qu’il fait un tour du monde! ». Le mec a juste arrêté de parlé et est partit.

      Sinon je sais combien de pays j’ai fais, je tiens le compte pour moi-même mais surtout parce que j’ai pour objectif de tous les visiter ou les expérimenter au moins une fois dans ma vie. Mais c’est quelque chose pour moi, par pour aller pavaner devant les autres. Sinon quand je rencontre d’autres voyageurs je suis comme un gosse devant les cadeaux de Noël. D’ailleurs j’en suis sûr que je dois en saouler quelques uns avec mes questions haha.

      Sinon je suis d’accord de dire que se croire grand voyageur parce qu’on a enquillé plusieurs pays à vitesse grand V, c’est pas top. Personnellement, et après ça ne me concerne que moi, je préfère voyager au feeling. Il y a des pays où je resterai plus longtemps et d’autres beaucoup moins, c’est selon. Et j’ai souvent remarqué, en ce qui me concerne, que 6 mois dans un pays me permet de commencer à creuser légèrement au dela des apparences et de découvrir plus et de voir ce qu’est le pays. Ce qu’un voyage d’une semaine sur place ne me permet pas du tout de faire. En général, quelques jours dans un pays tu en profites et pars tout content parce que tu n’as vus que les choses « touristiques » (même si ce sont des choses non touristiques pour certains). Mais rester plus longtemps, te permet de découvrir le quotidien des gens et du pays en lui même, ce qui est souvent très différent.

      J’ai eu la chance de passer presque 6 ans en Tunisie, presque 20 ans en France, près de 6 mois en Australie, 1 an au Canada et plus de 2 ans et demi au Japon et grâce à cela j’ai découvert beaucoup de choses, sur ces pays mais aussi sur moi même. C’est ça mon voyage, c’est comme ça que je me vois voyager, mais c’est valable pour moi, certainement pas pour d’autres.

      • Toi au moins, tu assures le SAV des commentaires, merci 🙂 D’ailleurs, tu as oublié ça dans tes remontrances 😉
        J’ai toujours peur de trop étaler mon CV, du coup, je suis un peu en mode ours parfois. Mais si ensuite on me pose de vraies questions qui m’intéressent, je peux alors me transformer en moulin à parole qui doit en saouler certain, mais grave !!

        • C’est une des choses à laquelle je tiens le plus: prendre le temps de répondre aux commentaires et interagir avec les autres. Je le fais sur mon blog sur le Japon et c’est parce que j’estime que si les lecteurs prennent le temps d’écrire, la moindre des choses serait de leur répondre. Ce n’est pas du sens unique pour moi le fait de blogueur. C’est vraiment quelque chose qui se fait à plusieurs et qui doit créer des émulations, des envies, des partages, des discussions et plus encore.

          Sinon, j’avoue que je suis un peu pareil que toi sur le partage de mes expériences. Si on me lance bien c’est finit LOL.

  • Je pense que le voyage lui même dans son excès referme l’esprit plus qu’il n’a pu l’ouvrir.
    Comme disait Confucius : « Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu ».
    C’est particulièrement vrai dans un domaine aussi addictif que le voyage.
    Qui dit addiction dit déséquilibre… quelle qu’elle soit !

    • Je suis assez d’accord avec toi. C’est clair que le voyage peut changer les gens et aussi les refermer plus qu’autres choses. Je pense que ça nous arrive à tous, parce qu’on change nos points de vues et que ce à quoi on était « ouvert » avant ne l’est peut-être plus nécessairement. Mais je pense que ce doit être quasi impossible de trouver le juste milieu dans tout cela.

  • Salut Mon Pote !
    Merci du clin d’oeil, on est d’accord sur l’opinion du blogueur standard qui vend son âme au diable.

    Pour ma part je suis un semi-voyageur-blogueur, car quand je voyage j’abandonne mon blog, Et les voyages que je fais me servent à apprendre de nouvelles choses à l’apprentissage de moi-même.

    Même si j’ai 7 pays en une année, je ne me considère pas blogueur voyage, car même si je vais surtout à la rencontre des cultures plutôt que les paysages, je trouve que certains sont carrément plus baroudeur que moi ! Et puis surtout c’est que je suis chez moi !

    Bon article !

    • Salut l’ami et merci pour ton retour.

      Par moment j’avoue que j’ai envie d’abandonner le blog lorsque je pars vadrouiller à droite ou à gauche. J’avoue que depuis que j’ai commencé à bloguer, j’ai carrément changé ma façon de voyager et beaucoup de choses se font en fonction du blog. Mais après ça ne me dérange pas trop non plus parce que j’aime aussi bien bloguer que voyager.

      Continue à t’en débarrasser tant que tu le peux, si ça te permet de rester libre ^^

      • Je n’en suis pas encore à faire mes voyages en fonction de mon blog et honnêtement, j’espère que ça n’arrivera pas… Quand j’entends les blogueurs dire qu’ils ne peuvent pas se passer de leur ordinateur parce que c’est leur outil de travail, ça me choque un peu par exemple. J’ai voyagé avec et sans ordinateur. Les deux façons ont leurs avantages, mais le voyage sans ordi a un vrai truc en plus, qui justifie de quelques fois savoir le lâcher, le laisser à la maison…

  • Ceux qui pensent ne serai-ce qu’un des 10 points que tu mentionnes sont des personnes avec un ego surdimensionné non ?

    Bon je ne me considère pas comme un voyageur avec mon site uniquement sur l’Australie 😀

    • Ce n’est pas tellement un des points mais plus un cumul de certains d’entre eux (quoi que certains points sont plus importants que d’autres). Il serait intéressant, si seulement c’était possible, de voir combien d’autres blogueurs ont été catégorisés non voyageurs sur les critères cités ci-dessus, et je pense qu’on serait bien surpris.

      En tout cas bienvenue chez les blogueurs non-voyageurs. On devrait se créer un communauté avec ton blog sur l’Australie et le mien sur le Japon MDR

  • Article intéressant, sujet polémique (en tout cas traité comme tel 😉 ).
    Je suis encore trop récente comme « blogueuse-voyageuse » pour m’avancer à de grandes vérités sur le sujet … Mais j’ai quand même ma petite opinion !

    Je reste détachée des stats un maximum, afin de 1), à ne pas me mettre la pression ; et de 2) à rester fidèle à moi-même. Je partage des sujets qui m’intéressent et au fil du temps, les gens intéressés par ce qui m’intéressent me repéreront, ou non … mais je ne délaisse pas des sujets « moins populaires » s’ils me plaisent – comme des articles plus de « réflexion » et moi « paysage ».

    Je ne suis pas à Paris, et c’est vrai que parfois ça m’embête « un peu » que tout soit là-bas ! Dès qu’il y a une rencontre, un événement,… c’est Paris. A croire que la capitale européenne n’a rien pour elle ! 😉 Mais bon, je suis pas à l’autre bout du monde comme toi, alors je suis allée une fois à Paris, le we passé, rencontré des « homologues expérimentés ». Et j’ai passé une super soiré ^^

    Je ne sais pas comment évoluera mon projet de blog, advienne ce qu’il adviendra, je continue mon petit bonhomme de chemin, et c’est toujours un plaisir (et même un surprise) quand quelqu’un me dit qu’il a pris le temps de me lire et même que cela l’a fait réfléchir et/ou que cela lui a plut 🙂

    • Pour tout te dire, je suis à paris et je n’ai pas encore forcément eu l’opportunité d’assister (d’être invité) à l’un de ces évènements pour le moment.

      Et pour les stats je suis entièrement d’accord avec toi, il faut s’en détacher le plus possible. Normalement, je regarde mes audiences chaque matin. A certaines périodes, j’essaie volontairement de ne pas les regarder pendant quelques jours pour m’en détacher 🙂

    • Salut Amandine,

      merci pour ton partage d’opinion. C’est un sujet polémique, c’est clair. En général dès que tu pointes du doigt des aspects « négatifs » ou autre tu tombes dans la polémique. Mais c’est une polémique qui peut être constructive en soit et faire prendre conscience de certaines réalités pour certains. Du mois je l’espère, parce que c’est le but premier de cet article.

      Sinon je partage la même opinion que toi en ce qui concerne le fait de bloguer. Sauf pour les stats je l’avoue parce que je les suis régulièrement (mes sales habitudes prises dans le monde du travail me suivent toujours haha).

      Sur mon blog, perso je préfère écrire ce qui me plaît, les sujets que j’aime traiter et mes envies. Souvent on m’a dit « tu as un gros potentiel, tu pourrais faire beaucoup plus de visites si tu mettais plus de vidéos, écrivaient des articles beaucoup plus courts, ….. ».

      Mais est-ce que j’ai envie d’écrire des articles plus courts? Blogueur, j’aime ça, partager aussi et quand j’écris j’essaye toujours d’être le plus complets possible. C’est pour ça que j’ai souvent des articles de plus de 2000 mots (j’en prépare un à l’heure actuelle qui en fera plus de 10,000, oui je sais je suis maso) et je sais que ça ne plait pas à tous. Mais ça plait au gens qui aiment cela et ça me suffit. Un blog, pour moi, ça doit rester à l’image de son auteur et non pas se tourner vers ce qui fait du chiffre.

      C’est pour ça que je ne change pas la ligne éditoriale de mon blog, que je ne fais pas des articles « top machin, top truc, top ceci, top cela » ou des « articles polémiques dans tous les sens comme certains blogs le font, parce que je veux rester qui je suis, même si ça ne plaît pas à tout le monde, et parce que mon blog c’est moi.

  • Le comportement des blogueurs est peut être lié au fait qu’ils vivent ou non de leur blog … Quand c’est un outil de travail on raisonne peut être différemment car il faut se démarquer de la concurrence et faire du chiffre pour assurer son avenir …

    Cet article est intéressant en tout cas pour connaître l’avis de chacun, dommage par contre qu’il ‘y ait pas celui de blogueurs beaucoup plus anciens …

    • Je me demande si c’est lié ou pas. Personnellement, je gagne ma vie avec mon blog, et uniquement avec ça. Les chiffres compte, mais je sais que si je privilégie uniquement les chiffres, sur le très court terme je gagnerai beaucoup mais sur le long terme je serais perdant parce que je perdrais en image, en qualité et autre. Je ne vise pas le court terme comme certains, mais plutôt quelque chose de viable sur le très long terme.

      Sinon, je suis d’accord que c’est intéressant de connaître l’avis de chacun. Et je pense que ta remarque sur le fait qu’il soit dommage de ne pas vraiment avoir d’avis des « anciens », étaye un peu plus les propose de cet article, non?

      • Oui peut être ou peut être tout simplement qu’ils n’ont pas pris connaissance de cet article … Est ce que les « anciens » blogueurs prennent réellement encore le temps de lire les publications de ceux qui ne font pas partie de leur cercle restreint ?

        • Je pense en effet que pour certains, ils ne prennent même plus le temps de rafraîchir leur liste de blogs à suivre ou à jeter un oeil à …. Et c’est bien dommage je trouve. Mais en général les blogueurs qui font cela, tu les identifies très rapidement, c’est souvent ceux qui ne prennent jamais le temps de répondre aux commentaires posés sur leur blog ….

          Après j’avoue que parfois suivre tous les blogs c’est difficile. Perso, je dois en avoir plus de 700 dans ma liste, que je mets à jour régulièrement (en français et en anglais) et j’avoue que c’est souvent au sujet accrocheur que je vais lire les articles. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisis une accroche sur les réseaux sociaux, pour partager cet article, un peu provocatrice pour assurer un peu plus de réactions et retours. Parce que le but c’est aussi de partager et de discuter.
          Je serais d’ailleurs pour que régulièrement des sujets et questions sur le blogging qui posent à débats soient traitées sur différents blogs afin de ne pas s’endormir sur ses lauriers ^^

          • Traiter du blogging, pourquoi pas, c’est d’ailleurs ce que l’on est en train de faire. Mais cela doit se faire avec parcimonie. Nous restons des blogueurs voyage, et il ne faut pas perdre son identité au passage. C’est très facile et beaucoup tombent dans le piège, encore une fois pour attirer facilement plus d’audiences.

          • Je te rejoins vraiment sur ce point Aala: rester attentif aux nouveaux blogs est plus que nécessaire.

            Je crois que de manière naturelle on aura tendance à s’entretenir avec des blogueurs qui ont évolué en même temps que nous, aux personnalités qui sont devenues réellement ou virtuellement des amis ou des références. Et au final, on reste dans son petit groupe, et on prend le risque de devenir une communauté caricaturale et auto-centrée.

            Je t’avoue que souvent le voyage prend toute la place et que rester des heures devant mon écran à pister l’un ou l’autre petit nouveau n’est pas compatible avec le mode de vie que je me suis choisi. Mais… c’est l’une de mes préoccupations, bien plus que mes stats. Je crois que cela doit être très frustrant pour les nouveaux blogueurs que d’essayer de se faire une place et de tenter de dialoguer avec des blogueurs plus expérimentés.

            A titre personnel, j’ai été sidérée par l’attitude d’une pro il y a trois ans, alors que je démarrais mon micro-blog. Elle m’a prise sous son aile et permis d’évoluer en partageant son point de vue critique et constructif sur mes articles et mes photos. Avoir cette marraine bienveillante a donné une toute autre dimension à mon envie de raconter certaines parties de mes voyages. Pour moi ça a été décisif et ça l’est encore dans mon activité actuelle.

            De la même façon, certains échanges avec des blogueurs sans langue de bois me poussent à prendre du recul par rapport à certaines habitudes. Ces interactions se construisent avec le temps bien sûr, mais ce regard aiguisé me donne plus de clairvoyance sur mes défauts.

            J’aimerais pouvoir rendre davantage la pareille à des nouveaux blogueurs et mieux m’impliquer pour mettre en valeur leur travail. Je crois qu’il est bien plus difficile de se lancer aujourd’hui dans la blogosphère voyage, l’effet numérique est écrasant.

            Excellente continuation à vous deux Chris et Aala 🙂

            NowMadNow

          • C’est sur que ça aide beaucoup de pouvoir compter sur le soutien de quelqu’un et qu’au fil du temps, des groupes se forment. Ça me parait logique et même saint. Après, je ne suis pas sur qu’il soit plus difficile de se lancer aujourd’hui. Il y a beaucoup de monde mais le public est également grandissant sur tout ce qui est voyages en mode backpacker et autres tour du monde

  • Article intéressant et je suis d’accord sur certains points, en tout cas, carrément d’accord que certains blogueurs ont pris la grosse tête. Sinon je rejoins les autres pour les fautes d’orthographe, faut pas déconner, moi ça me dérange, surtout qu’avec les moyens d’aujourd’hui, c’est facilement corrigeable, donc aux auteurs de faire un effort tout de même. Sinon j’ai ma petite idée sur pourquoi il y a plus de filles blogueuses que de mecs. C’est comme dans la vraie vie, les filles sont plus bavardes et ont plus tendance à raconter leurs vies que les mecs, donc ça me semble logique en fait. Sinon pour les pays, moi aussi je compte car j’ai envie de tous les voir aussi. Et on ne peut vraiment pas généraliser sur la durée de voyage dans un pays. Autant après avoir passé 3 semaines au Vietnam ou 4 semaines au Pérou, j’ai eu l’impression de voir, pas tout, mais tout ce qui m’intéressait, et ne regrettais pas de quitter le pays, pareil en passant une seule journée à Andorre ou au Vatican d’ailleurs. Alors qu’après 5 semaines au Brésil, je n’avais expérimenté qu’une infime partie et avais trop envie de rester. J’ai aussi vécu 3 ans aux Etats-Unis et il me reste tellement à découvrir là-bas; vivre dans un pays, c’est super enrichissant et c’est différent du voyage. Je voyage aussi au feeling, dans certains pays, on a envie de rester plus longtemps…

  • Salut Christopher et tunimaal,

    Très bon article plein de vérités qui porte à réflexion. Selon les points énumérés, je ne serais pas un voyageur car je ne suis pas une fille, je ne voyage pas en mode galère et pauvre, je ne fais pas un tour du monde (mais j’ai fait un tour d’Europe…ha ! ha !), je n’ai pas l’un des blogs les plus populaires, je ne fais pas partie de la première génération (ni de la dernière non plus !) et j’habite à Montréal (non seulement ce n’est pas à Paris mais ce n’est même pas en France, c’est encore pire !).
    Au point numéro 9, j’ajouterais : tu n’es pas un vrai blogueur voyage si tu n’es pas sur WordPress. Quelle connerie ! En est-on rendu à juger les gens par la plateforme qu’ils utilisent maintenant ? Il me semble qu’on devrait plutôt juger un blogueur en fonction du contenu… et non du contenant !
    Pour ma part, je pense qu’il n’y a pas une seule façon de voyager, mais plusieurs. Et aucune façon n’est mieux que l’autre. L’expérience et la satisfaction que peut apporter un voyage est propre à chacun et c’est quelque chose de très personnel. Ensuite, je suis d’accord pour dire qu’il y a eu une explosion de blogs voyages dernièrement. C’est donc normal que certains blogs soient moins populaires que d’autres. Il y a aussi le facteur temps. On est tous très occupés et on n’a pas le temps de tout lire ou de tout commenter (d’ailleurs, je crois que le grand public en général commente très rarement, c’est plutôt les autres blogueurs qui commentent).
    Un bout de phrase cité dans ton article résume très bien cette réalité dont tu parles : « le Net n’est que le reflet de la vie réelle ». Tout à fait d’accord ! De toute façon, on ne peut pas plaire à tout le monde. L’important, c’est d’écrire avec passion, croire en soi, être honnête avec ses lecteurs et demeurer soi-même. Et si je suis toujours là apres plus de trois ans, c’est parce que j’aime ça et que je suis toujours aussi passionné… peu importe ce que l’on dira… :-))

    • Salut Mario, comment ça va? Merci pour ton com et ton opinion …

      Sinon, très bon point qui mériterait tout autant sa place, que celui que tu soulève avec WordPress. C’est clair que beaucoup de blogueurs ne viennent pas consulter les blogs qui utilisent d’autres plateformes. Mais pourquoi?

      J’aurais tendance à dire que c’est essentiellement dû au fait que lorsqu’ils commentent un blog, ce n’est pas pour commenter, mais seulement pour gagner du backlink, parce qu’il n’y a que cela qui les intéresse. Et l’avantage avec wordpress c’est qu’il peuvent avoir du dofollow et du commentluv, selon les blogs.

      En général ce sont des personnes qui cherchent uniquement du Page Rank au final. Et je trouve qu’ils n’ont, mais alors absolument rien compris à l’esprit de bloguer sur la thématique du voyage. Est-ce que l’on blogue pour les autres blogueurs ou pour ses lecteurs?

      Perso, mon blog au début était en dofollow et proposais du commentluv. J’avais pas mal de blogueurs qui venaient commenter pour écrire « super article » et ça m’a pris la tête plus qu’autre chose. J’ai cessé, mais j’ai encore pas mal de commentaires, mais de mes lecteurs, ce qui est différent. Ils commentent moins que les blogueurs (parce que eux c’est leur boulot) mais ils commentent beaucoup mieux, c’est moins « inutile » je dirais…. Plus de 80% des commentaires de mon blog viennent de mes lecteurs et j’en ai plusieurs milliers. Je pense que le fait que j’enlève le dofollow et le commentluv a poussé mes lecteurs à plus s’exprimer parce qu’il n’y a plus de commentaire de merde (appelons un chat un chat) qui disent « super article » sans même l’avoir lu….

      En tout cas j’ai découvert ton blog dernièrement, et il faut que j’y jette un oeil histoire de venir t’embêter un peu dessus ^^ …. Surtout que tu es en Page Rank 0, c’est parfait pour les non voyageurs comme toi et moi LOL ^_^

      En tout cas merci beaucoup pour ton com et au plaisir 😉

      • Effectivement, si certains blogueurs ne laissent des commentaires que pour avoir des backlinks et augmenter leur page rank, alors là, il y a un problème…
        Je suis conscient que la majorité des blogueurs sont sur WordPress. Quand j’ai débuté, j’ai choisi Blogger pour je-ne-sais-quelle-raison (je pense que j’ai appris l’existence de WordPress quelques mois après avoir débuté). Depuis, je pense souvent à migrer vers WordPress mais je me questionne à savoir si c’est vraiment nécessaire.
        Quant à mon page rank, je n’y ai jamais accordé d’importance. Se peut-il que mon page rank ait chuté suite à l’achat de mon nom de domaine à la mi-septembre ?

    • Je pense effectivement que ce sont les blogueurs qui participent le plus en commentaires, justement pour apporter leur point de vue, ou leur retour d’expérience sur le sujet. Heureusement le grand public lit aussi les posts avec passion, j’y crois sincèrement. En fait, ceux qui lisent le moins les posts d’un blog, ce sont souvent les amis du blogueur. Ce n’est pas pareil pour vous ?

      • Je suis d’accord avec toi Christopher (concernant le fait que les amis d’un blogueur ne lisent pas nécessairement les posts de son blog). C’est étrange mais au moins je vois que quelqu’un d’autre confirme que c’est parfois le cas.

        • Je crois que c’est le cas pour un bon nombre d’entre nous. Personnellement je dois même me battre avec ma femme, pas pour qu’elle lise mes articles mais simplement pour qu’elle les partage. Et j’ai perdu tout espoir avec mon meilleur ami 🙂

  • Un excellent article qui tombe pile poil avec mes questionnements du moment…

    Par contre je ne pense pas qu’il y ait plus de filles car elles sont plus bavardes où bien qu’elles aiment raconter leurs vies (Cf: un commentaire précédent). Perso, j’essaye toujours de donner des conseils utiles aux autres voyageurs sans tomber dans le « je raconte ma life » qui m’agace parfois sur certains blogs il faut l’avouer !

    • Salut Camille,

      content de voir que l’on partage les mêmes réflexions. C’est clair que c’est quelque chose auquel il faut vraiment réfléchir.

      En ce qui concerne les filles, je ne sais pas ce que c’est mais je reste curieux sur le sujet. En tout cas c’est bien pour elles ^^

    • Et d’une certaine manière, tu rentres dans le jugement. Le « je raconte ma life » peut être très intéressant et je lis parfois de superbes récits de voyage, de belles réflexions dans des textes qui mettent clairement la personne en avant. En étant trop détaché, on prend le risque d’être un « guide de plus » aussi. On peut voir des avantages et inconvénients dans les deux façons de faire. Tant que la qualité est au rendez-vous, j’adhère à tous les styles.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.