Les bonnes résolutions pour un voyageur en 2014

Voyageur face au monde

Chaque année, c’est la même rengaine : « J’arrête de fumer », « Je me met au sport », « Je dois moins travailler »… Les bonnes résolutions de la nouvelle année sont une belle tradition, même si leur mise en application est beaucoup plus aléatoire 🙂

A ce petit jeu là, je me suis demandé quelles pourraient être les bonnes résolutions de voyageurs en 2014. Si vous avez d’autres idées, n’hésitez pas à les partager en commentaires.

Tenir un journal de voyage

Vous avez voyagé en Chine il y a cinq ans et vous ne vous souvenez plus du nom de certains lieux, ou même d’un autre voyageur avec qui vous avez pourtant passé des moments inoubliables ? Ça m’est hélas arrivé ! Sur le coup, on ne prend pas forcément le temps d’écrire de que l’on a fait, vu ou ressenti, mais à posteriori, je rêverais de me replonger dans mon tout premier voyage. Ainsi, tenir un journal de voyage quotidien me parait une très belle résolution pour les voyageurs qui ne le font pas encore.

Accepter l’idée qu’il ne faut pas forcément tout voir

Voyageur presséVous avez 4 jours à passer à New York, Tokyo ou Londres et vous voulez tout voir ? Pour maximiser vos chances, je vous recommande de vous lever à 5h du mat’ et d’enchainer les spots touristiques jusqu’à 23h. Mais est-ce vraiment la meilleure façon de faire ? Est-ce un drame si vous ne visitez pas le Guggenheim Museum et que vous préfériez passer deux heures à vous relaxer dans un café ou bar sympathique ? Voyager, ce n’est pas forcément tout voir jusqu’à l’épuisement, c’est aussi prendre du temps pour soi, suivre ses humeurs, se détendre, prendre le temps de penser à ce que l’on vient de voir… Et pourquoi prendre le temps de discuter avec des gens rencontrés sur place.

Changer ses habitudes

Vous aimez l’Asie ? Partez en Afrique ! Vous êtes un expert en couchsufrfing ? tentez l’hôtel de luxe ! Vous aimez le sport ? Plongez vous dans la culture que vous offre le pays visité. Lorsque vous voyagez, il est important de faire ce qui vous plait, mais c’est aussi et surtout le moment de faire des découvertes, de grandir, de changer… et cela se fait en se confrontant à l’inconnu, en expérimentant de nouvelles choses.

Être plus patient et plus tolérant

Lorsque vous voyagez, il vous arrive de vous énerver pour un détail et réaliser après que c’était exagéré ? Pire, vous vous retrouvez souvent dans une position ou vous jugez les gens ? Si quelque chose vous énerve, prenez une grande respiration et calmez-vous. N’oubliez pas que vous êtes partis pour voir des choses différentes, il est donc vraiment paradoxal de s’énerver dès que les choses ne se passent pas comme vous en avez l’habitude. Ce n’est peut-être pas le cas de tout le monde mais de nombreux voyageurs manquent de retenue et sont parfois injustement agressifs.

Lire plus de livres de voyage

Durant tout voyage, il y a forcément des moments de repos ou d’attente. Plutôt que de regarder un film, une série ou simplement surfez sur votre Smartphone, vous pouvez lire un livre en lien avec le voyage ou le pays visité. Lire des livres d’autres voyageurs, cela pousse encore plus à l’aventure, tandis que lire un classique écrit par un auteur du pays permettra souvent d’apprendre et de comprendre plein de choses.

Voyager non connecté

Voyageur avec ordinateurJ’ai déjà abordé le choix de voyager avec ou sans ordinateur, et vous le savez, j’encourage à partir sans ordinateur si possible. Cela vaut aussi pour les tablettes et smartphones. Vous perdrez moins de temps à faire ce que vous faites déjà à la maison, à parler à ceux avec qui vous parlez déjà à la maison. Moins vous serez connectés, plus vous vous connecterez à ce qui vous entoure, les lieux comme les personnes.

Lâcher l’appareil photo

Avoir une superbe photo de coucher de soleil, c’est bien, mais en profiter, c’est encore mieux. Si vous avez l’habitude de prendre des dizaines voir des centaines de photos par jour, ne passez vous pas à coté de quelque chose ? Immortaliser ces moments, c’est une bonne chose. Mais bien souvent, sur les lieux touristiques, vous prenez des photos quasiment similaires à celles que l’on retrouve sur Google, avec souvent moins de réussite. Apprenez à garder l’appareil photo dans sa sacoche, à ne le sortir que rarement, voir parfois à le laisser à l’hôtel, pour apprécier au maximum l’instant présent.

Contribuer au développement du pays visité

Vous ne jurez que par les voyages au point d’en rendre fou votre entourage ? Vous aimez partir dans des pays en développement parce que tout coûte moins cher ? N’oubliez pas aussi que c’est un privilège de voyager, et que si vous aimez vraiment un pays que vous avez visité, vous pouvez le soutenir d’une manière ou d’une autre. De plus en plus de personnes profitent de leur voyage pour faire du volontariat. Pourquoi pas vous ?

Réduire au maximum son emprunte énergétique

Voyager sans avionDepuis que les compagnies Low Cost se sont lancées, vous pouvez voyager beaucoup plus souvent ? Sachez tout de même que les vols en avion ont un impact très négatif sur l’environnement. Si vous voyagez en Europe, privilégiez le bus ou le train, et une fois sur place, la marche et le vélo sont de très bonnes opportunités de réduire votre emprunte énergétique… et de vous dépenser !

Ne pas planifier le voyage

Avant de partir, vous passez des heures (au bureau?) à planifier votre itinéraire ? Vous scrutez les blogs et forums voyages et connaissez par cœur le guide du routard du pays en question ? Et pourquoi pas ne rien prévoir ? Prenez un billet aller-retour et improvisez tout sur place. Ce sera le meilleur moyen de faire des rencontres, d’éviter les sites les plus touristiques et de vivres des choses qui ne vous appartiendront vraiment qu’à vous !

A vous de faire vos propositions 🙂

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

23 CommentsLaisser un commentaire

  • Ça reste plus simple de tenter le couchsurfing pour un expert en 5 étoiles que l’inverse 🙂

    On va tout miser sur la patience cette année, je suis déjà un adepte du rien ne sert de tout voir, tenir un journal, ne pas planifier, se déconnecter…

    Bonne année 😉

  • J’adhère à pas mal de points. Le journal, un détail en plus, ne pas ensuite le perdre comme moi 🙁 J’ai oublié dans un train les carnets de mon année de voyage 🙁 Ou écrire son nom et son adresse dedans au cas ou une âme généreuse le trouve.
    Voyager déconnecté, j’avoue que je n’ai pas trop de mal, au contraire. Enfin, on va voir si ça marche encore maintenant qu’il y a le blog, car la tentation devient un peu plus grande !
    Changer ses habitudes, pas toujours évident. J’y arrive sans doute moins que je ne le pense !
    Prendre moins l’avion, oui à 100%. J’ai abandonné les week-ends à droite à gauche. C’est sympa certes, mais voilà, j’essaye de faire des efforts. Deux vols long-courriers pour 2 voyages d’un mois et on arrête là. Et si possible, pas de vol intérieur une fois sur place. Deux vols, longs courrier, ça ruine un peu les efforts que je peux faire par ailleurs par rapport à quelqu’un qui ne voyage pas, mais bon … 🙁
    Dans la case ne pas trop planifier, j’ajouterais ne pas non plus chercher frénétiquement des photos de ce qu’on va voir sur la toile avant de partir. Ça tue ensuite tout effet wouah, car on a déjà une bonne idée de à quoi ça va ressembler.

    • hhaaa je suis entièrement d’accord avec toi pour le coup de voir les photos avant de partir ! C’est clairement le meilleur moyen de se « faire avoir », ça m’est déjà arrivé quelques fois. C’est comme les films, c’est toujours un plus de ne pas avoir vu la bande annonce ou des extraits avant d’aller le voir !

    • Laurent,
      contre la perte du journal de voyage, j’ai une technique: je le prends en photo au fur & à mesure du voyage. Pour moi les écrits ont plus de valeur que tout (même que mon appareil je crois) et lors d’un long voyage, j’ai toujours en double mes écrits 🙂
      (+ j’écris toujours mon mail sur la 1ère page)

      Et à par ça: bonne année à tous 🙂
      Aurélie

      • Waw, il y en a qui ont de l’expérience et qui pense à tout, c’est bien. Je retiens le coup de prendre en photo chaque page. Ça ne prend pas bien longtemps et c’est vrai que ça peut éviter pas mal de regrets !

    • Ah oui, ce n’est pas bête de prendre les carnets en photos. Je n’ai pas ton talent d’écriture Aurélie et suis plus porté sur la photo donc, ils sont un peu moins précieux pour moi que mes photos, mais il n’empêche. Ils contenaient tout un tas d’anecdotes que j’ai oubliées depuis (c’était un voyage qui remonte à 2000 !), donc difficile de broder à nouveau autour 🙁
      Moi aussi je me suis fait avoir comme toi Christopher avec les photos et j’ai réalisé ça quand j’ai débarqué dans des endroits que je n’avais jamais vu et où je m’attendais à quelque chose de « standard » et là, la claque, un spectacle ahurissant en cadeau-surprise, pris de cours !

      • Oui, c’est ça. Plus l’attente est élevée (commentaires d’autres voyageurs, photos, réputation…) plus les chances d’être déçus sont fortes. Par contre, moins on en sait, plus on est heureux de « découvrir » un lieu, comme si on était les premiers sur place en quelque sorte !

  • +1 pour la contribution au développement du pays que l’on a visité.
    Il y a encore trop de voyageurs qui consomment et qui ne donnent rien 🙁

  • Salut Christopher, je suis de l’avis de Rattana, c’est un très bon point de contribuer au pays, et aussi de contribuer au maintien ou l’amélioration de la bonne image de la France et des Français.

    Car ça c’est le principal problème des Français à l’étranger, ils sont mal vus dans certains pays (anglosaxons, bizarrement).

    En tout cas sympa ces résolutions. Se déconnecter ça va être difficile pour moi puisque je fais parti de la nouvelle génération de Cyborg à avoir un GSM intégré 😉

    Jordane

    • Oui, bon, je veux pas rentrer dans la polémique, mais ce que pensent les anglo-saxons des Français, ça m’importe peu… Après c’est certain, dès que je vais dans un pays je m’efforce d’avoir une attitude exemplaire, même si ce n’est pas toujours facile 🙂

  • Le plus dur pour moi : lâcher mon appareil photo. Mais bon, je voyage justement pour faire des images ! Cela m’enlèverait un plaisir énorme …

    Résolution supplémentaire : vivre l’instant présent !(valable aussi pour les non voyageurs)

  • Humm, pour remplacer l’appareil photo les cartes postales sont vraiment pas mal !!! On peut les envoyer, les collectionner et ça contribue en plus au développement du pays visité 🙂

    Pour ce qui est de voyager non connecté, ça reste à voir (du moins pour moi) mais ça reste également à tenter 🙂

    Bref, je sens que cette année pour moi serait une année de « tout faire autrement »

    Bonne année :p

  • Pour les voyageurs de l’année 2014, sachez qu’il existe un pays, à 400km de la grande afrique, qui s’appelle Madagascar! Il offre de magnifiques plages, une faune et flores impressionnants et un peuple amical!

  • Merci pour cet article. J’ai l’habitude de voyager et je me suis reconnu quand vous avez dit:
    « Vous êtes un expert en couchsurfing ? tentez l’hôtel de luxe !  » 🙂
    Je ne l’ai pas regretté.

    Ce que je souhaiterai c’est d’avoir Internet sur mon téléphone dans tous les pays pour avoir accès à plus d’informations. Malheureusement, encore trop cher.
    Marie

  • Je ne sais pas si je pourrai laisser l’appareil photo dans ma chambre… tenter d’en prendre moins, oui, car il faut vivre l’instant, mais ne pas en prendre du tout …. je dois encore travailler sur moi-même 😀

    Les deux premiers points ce sont des choses que je fais depuis que j’ai commencé à voyager.
    Quant à « ne rien planifier », pourquoi pas, mais j’y mets un bémol : je l’ai fait quand j’étais en Nouvelle-Zélande car j’avais le temps. Je le fais lors de courts séjours en Europe (week-end de 2-3 jours) (non sans avoir lu à peu près ce qu’il y a à voir, histoire de comprendre ce que je regarde).
    En revanche, par exemple pour mon prochain voyage de 3 semaines aux USA, nous allons planifier un peu plus : pour le coup, je n’ai pas autant de temps qu’en NZ et le budget n’est pas le même qu’un week-end à Prague 🙂 après, nous laissons beaucoup de place à l’improvisation une fois sur place, si nous trouvons des endroits qui nous plaisent, si nous voulons changer de programme suite à nos rencontres… rien n’est figé !

    Merci pour ton article !

  • J’ai quelques doutes sur le fait que voyager en bus ou en voiture (même en covoiturage) est moins polluant qu’en avion. OK, l’avion pollue plus, mais il contient également plus de passagers…
    L’idéal reste de partir pas loin, ou de partir non motorisé (à pied, en vélo, à la voile…).

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.