Pourquoi j’ai raté mon voyage à Madagascar ?

brousse-madagascar

Depuis plusieurs années, j’avais très envie de découvrir l’île de Madagascar. Je l’ai enfin fait il y a quelques mois. Je suis parti 4 semaines, et d’une certaine manière, je suis passé à côté de mon voyage ! Je n’ai pas réellement « raté » mon voyage, j’ai vécu de très belles expériences, mais, une fois sur place, j’ai réfléchi à un itinéraire que j’aurais rêvé de faire sauf que je n’avais pas forcément le temps et l’opportunité de le faire.

Quatre semaines entre Tana et le nord

La première semaine, je suis resté dans la capitale, alors que tout le monde m’avait déconseillé d’y passer du temps, car il n’y avait rien d’intéressant à y voir et que c’était dangereux. Je ne me suis pas une seule fois senti en danger, même en sortant, le soir, dans des quartiers « populaires » et j’ai fait de superbes rencontres, grâce au couchsurfing.

A la fin de cette première semaine, un ami m’a rejoint pour trois semaines d’un périple que nous n’avions pas trop planifié, si ce n’est les premiers jours que nous voulions passer dans l’archipel de Nosy Be pour faire de la plongée. Le fait de planifier son circuit peut avoir des avantages mais nous tenions à avoir une certaine liberté pour ce voyage à Madagascar. Lors d’autres voyages, en Suède, au Laos ou même pour mon dernier séjour à Amsterdam, j’avais, au contraire, nettement plus planifié ce que je voulais faire. Ceux qui veulent fonctionner autrement peuvent même envisager de s’orienter vers des prestataires comme Jet tours.

Après un long, mais loin d’être inintéressant, trajet en Taxi Brousse, nous nous sommes finalement posé quelques jours à Nosy Komba, petite ville de l’archipel beaucoup plus sauvage que sa grande sœur. Un peu plus tard, en cours de voyage, j’ai eu accès à un guide de voyage sur le pays, et en le feuilletant, j’ai imaginé un fantastique périple, mais il aurait fallu au moins trois semaines pour le faire proprement et il ne nous restait que 10 jours.

L’est, un territoire « inconnu » qui m’attire

Je vous partage ici cet itinéraire, peut-être qu’il vous inspirera et que vous le réaliserez même avant moi ! L’idée aurait été de redescendre de Diego Suarez par la côte de la Vanille jusqu’à l’île de Sainte Marie. C’est une zone très peu touristique et très difficile d’accès, propice à l’aventure : Pour rejoindre la côte est et la ville de Maroantsetra depuis le Cap Est, il n’y a pas de route. Il faut forcément faire une randonnée de plusieurs jours à travers le Parc National de Masoloa !

Du peu que j’en ai lu, Maroantsetra semble offrir une ambiance unique, et beaucoup la qualifient de ville du bout du monde. Après cette étape, le parcours redevient plus classique et plus accessible, avec notamment une étape (pourquoi pas de longue durée) sur l’île de Sainte Marie, propice à l’observation des baleines !

J’ai imaginé cet itinéraire un peu trop tard et la durée de mon voyage ne me permettait pas de l’envisager sérieusement, mais une chose est sûre, je le ferais un jour. Je suis à la recherche d’Aventures, d’insolite, de nouvelles expériences et j’ai vraiment le sentiment que ce circuit m’aurait offert tout cela ! Il n’empêche que fondamentalement, mon voyage à Madagascar était super et que j’ai vu plein de choses incroyables, mais mon histoire avec cette île n’est pas finie.

Et vous, des voyages vous ont-ils déjà laissé un goût d’inachevé ?

Articles similaires

A propos de l'auteur Voir tous les articles

Christopher

Accro au voyage depuis 2008, j'aime découvrir de nouvelles destinations en prenant mon temps, et si possible en faisant du sport ! Je suis également passionné de cinéma, donc il peut m'arriver de faire référence à des films dans certains articles.

4 CommentsLaisser un commentaire

  • Madagascar c’est souvent le coup de cœur, quand on y passe une fois on y revient, et pas que deux fois 😉

    Le voyage que tu veux faire sera sans aucun doute magnifique mais ce coins est comme tu le dis inexploré, bien prévoir à l’avance de quoi tenir le long d’un voyage aussi long, mais au moins tu as l’assurance de passer par des lieux ou aucun touriste n’est passé car à ma connaissance aucune agence ni aucun guide ne propose d’aller plus loin qu’Antalaha, et Antalaha à Mananara je sais pas combien ca fait mais ca doit faire une sacré trotte non ?

    Par contre tu parles taxi-brousses sans rentrer dans les détails, je suis « surpris » vu ce que tu parles de rencontre via couchsurfing, n’as tu pas fait de rencontre avec ? Je conseil toujours car c’est pour moi un des moyens parmi les plus sympathiques de rencontrer les locaux 🙂

  • Nous partons bientot à Madagascar pour le mariage d’une amie. Nous allons avoir peu de temps et nous savons déjà que nous rentrerons frustré mais c’est sûrement ce qui nous donnera envie d’y retourner aussi. Un goût d’inachevé c’est aussi un goût de désir qui perdure.

  • J’ai pu vivre sur l’île Sainte Marie pendant 3 mois lors de la saison des baleines à bosse. Magnifique (en tant qu’écovolontaire pour l’association Cétamada) !! C’est entre mai et septembre, à ne surtout pas manquer ! Par contre, je ne connais pas du tout le reste de Madagascar, je n’avais pas osé m’y aventurer seule à cette époque.

  • Si on aime réellement voyager, tous les voyages laissent un goût d’inachevé.. Pour moi, en tout cas il y à les endroits ou j’ai envie de revenir et aussi ceux ou je reviens et même comme ça, ou peut-être surtout, au moment du retour il y à comme un manque…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.